DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

L’ingratitude de l’Africain envers ses propres héros

Par Mage Elohim - 09/10/2014

Par Mage Elohim

 

Le continent Africain a connu plusieurs évènements et chaque étape de ces évènements a été marquée par de brillants acteurs africains qui rentrés aux oubliettes. De génération en génération, le continent africain a été victime de l’agression occidentale. De l’esclavage a la néo-colonisation en passant par la colonisation, le continent africain reste toujours sous le joug d’une main invisible dont le contrôle se déroule à travers l’Africain lui-même. Mais beaucoup d’Hommes se sont sacrifiés pour chasser l’ennemi invisible, malheureusement l’invisible a pris le dessus sur le visible jusqu’à nos jours, la disparition de ses héros est organisé par l’occident à travers l’Africain.

La jeunesse africaine est aveuglée par rapport à la connaissance de ses grands hommes qui ont marqué l’histoire du continent africain. Dans les grandes capitales africaines, les différentes rues ou avenues sont dénommées aux noms des bourreaux occidentaux. Les colons ont caché l’histoire africaine et passent tout leur temps pour faire croire que «Le drame de l'Afrique, c'est que l'homme africain n'est pas assez entré dans l'histoire». Cette déclaration est une honte pour le continent car l’Africain n’a rien fait jusqu’à nos jours pour promouvoir et vanter ses héros. L’histoire africaine est falsifiée au profit du colonisateur, ses héros sont décrits par les colons comme des communistes ou maquisards tout simplement à cause de leurs idées constructives pour le bien du continent.

Le 2 Octobre 1958, quand Monsieur Sékou Toure proclamait l’Indépendance totale de son pays, il fut traité de communiste par le monstre Charles De gaulle, tout simplement parce qu’il avait fait comprendre aux colons que le traitement de son peuple devait être loyal. Les traitres, à l’instar de Messieurs Felix Houphouët-Boigny, Ahmadou Ahidjo , Senghor et bien d’autres, ont choisi de rester dans un système esclavagiste qui continue à ruiner le continent de toutes ses ressources. Monsieur Patrice Lumumba a été jugé communiste à cause de sa justice sociale pour son peuple. Et à chaque fois que l’Africain apporte une idée pour le bien du continent, il est qualifié de communiste par les Occidentaux.

 

Le continent Africain doit être fier de célébrer chaque année ses héros et l’UNION AFRICAINE doit instaurer une date officielle pour la célébration de ces héros. Les gouvernements actuels doivent commencer à travailler pour changer toutes les rues et avenues y compris des monuments qui portent encore des noms occidentaux , au bénéfice de ses HEROS. Par exemple, toutes les rues ou avenues y compris les statues en Afrique qui portent le nom du monstre Charles De Gaulle doivent etre remplacées par Sékou Toure, Olympio Syvalnus, Um Nyobe, Felix Roland Moumie, Ossende Affane, Andre Marie Mbida, Patrice Lumumba, Modibo Keita et bien d’autres.

L’Africain doit être le seul à promouvoir ses héros et cela est un début pour le changement de mentalité envers l’Occident. L’histoire africaine ne peut être écrite que par les Africains.

L’un des présidents occidentaux sur le sol Africain a eu à dire ceci: «Je ne suis pas venu, jeunes d'Afrique, pour pleurer avec vous sur les malheurs de l'Afrique. Car l'Afrique n'a pas besoin de mes pleurs. Je ne suis pas venu, jeunes d'Afrique, pour m'apitoyer sur votre sort parce que votre sort est d'abord entre vos mains. Que feriez-vous, fière jeunesse africaine de ma pitié ? Je ne suis pas venu effacer le passé car le passé ne s'efface pas. Je ne suis pas venu nier les fautes ni les crimes car il y a eu des fautes et il y a eu des crimes (…)».

Cet article est dédié aux héros africains qui se sont sacrifiés pour la libération du continent ; la jeunesse africaine n’a pas pu obtenir les informations réelles à propos d’eux. Leurs efforts consentis pour voir le continent africain totalement libre sont d’actualité et c’est le moment pour nos gouvernements de prendre conscience que la libération ne viendra pas de l’Occident, ni de l’Orient et ni d’Amérique. L’Africain doit continuer à travailler pour la libération de son continent comme l’ont fait:
Chouhadas, Moudjahidines, BEN ABDERRAHMANE Mohamed, BOUMENDJEL Ahmed, Mathieu Kerekou, Thomas Sankara, Abel Goumba, Gamal Abdel Nasser, Anwar Sadat, Kwame Nkrumah, Jerry Rawlings, Samory TOURE, Mbaye Jacques DIOP, Modibo Keïta, Kouamé Benzen et Kacou Aoulou Samora Moisés Machel, François Tombalbaye, António Agostinho Neto, Manuel Pinto da Costa. Nelson Mandela, Thabo Mbeki, Steve Biko, le Togolais Sylvanus Olympio, Kenneth Kaunda, Julius Nyerere, Jomo Kenyatta et Muammar Muhammad Abu Minyar al-Gaddaf.

La pensée de Che Guevara «l’Afrique a encore un siècle de servitude dans les mains de l’occident» restera d’actualité si l’Africain ne fait aucun effort pour palier à cela.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Festival Karaka
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUNIGER.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués