SOCIéTé  |    

Près de 60 000 candidats à l'assaut du Baccalauréat au Niger

Par aniamey.com - 12/07/2018

Ceux-ci ont commencé mercredi la phase de l'écrit du Baccalauréat 2018 par l'épreuve de français

 

Près de 60.000 candidats ont commencé mercredi 11 juillet à plancher sur la première épreuve, du Français au titre du Baccalauréat session de juillet 2018 au Niger, a-t-on constaté.

A Niamey, Le ministre des Enseignements secondaires M.Elhj Mohamed Sanoussi Samro a procédé à 8 heure au lycée Issa Korombé au lancement des épreuves écrites en présence du Gouverneur de la région de Niamey et de plusieurs cadres du ministère en charge des enseignements supérieurs.

La région de Niamey compte 23685 candidats repartis dans 42 jurys. Au centre lycée Issa Korombé, qui regroupe trois jurys, tout se déroule normalement, a-t-on noté et les candidats ont répondu pour la matinée de ce mercredi.

Au plan national, ils sont près de 60.0000 candidats à la recherche du premier diplôme universitaire dont 41.444 garçons et 18.368 filles repartis dans 125 jurys.

Peu après la cérémonie de lancement des épreuves, le gouverneur de la région de Niamey , M.Issaka Hassane Karanta a rappelé que le gouvernement a décidé que les examens auront lieu aux dates programmées et pour ce faire l’état a pris toutes les dispositions pour que ses examens se déroulent dans des bonnes conditions. Il a par la suite donné quelques conseils d’usage aux candidats, d’êtres attentifs, de lire et relire les sujets avant de commencer.

 


© (c) Droits réservés

Rappelons que des multiples mouvements de grève à l’appel du syndicat des scolaires ont perturbé l’année scolaire.

M. Issaka Karanta a tenu à attirer l’attention des candidats que les téléphones portables sont strictement interdits dans les salles avant d’assurer que tout candidat qui sera pris en flagrant délit sera puni conformément aux textes et lois en vigueur.

Par le passé, des cas de fraudes et des fuites des épreuves avaient émaillé l’organisation de cet examen, note-ton.

Le ministre des Enseignements supérieurs, de la Recherche et de l’Innovation, Yahouza Sadissou, a donné mercredi le coup d’envoi au plan national des épreuves de baccalauréat session 2018 au niveau de la région de Tillabéry.

Au Niger, le taux de l’enseignement supérieur est de 2,6% en 2018 et le ratio étudiant/population est de 281 étudiants pour 100.000 habitants en 2015, un des taux le plus faible de la sous-région.

 
MOTS CLES :  Niger   Baccalauréat   60   000 Candidats 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Festival Karaka
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDUNIGER.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués