International › APA

Economie et pluviométrie au menu des quotidiens marocains

Les enjeux du nouveau modèle de développement, la situation des Marocains en Espagne, la facture énergétique et les retenues des barrages sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce lundi.+Aujourd’hui le Maroc+ écrit que les résultats du nouveau modèle de développement sont non seulement très attendus mais façonneront le Maroc dans les prochaines décennies.

La théorie du grand remplacement de l’Homme par la machine ne se réalisera que sur le très long terme, souligne la publication, notant que beaucoup de métiers y compris les plus valorisés aujourd’hui vont probablement et progressivement disparaître.

Le journal, qui pense que le Maroc sera forcément touché à l’instar de tous les autres pays, appelle à faire preuve d’une grande ingéniosité pour favoriser l’emploi en raison des contraintes actuelles.

+Akhbar Al Yaom+ rapporte que le nombre des immigrés marocains naturalisés en Espagne a diminué par rapport aux deux dernières années. Pourtant, l’Espagne a toujours besoin de naturaliser un grand nombre d’étrangers, au vu d’un vieillissement de la population menaçant la pérennité des caisses de retraite.

Mais ce recul ne signifie nullement que les autorités espagnoles ont abandonné leur stratégie des 13 dernières années, basée essentiellement sur la naturalisation des Marocains, dont le nombre a atteint 238.000 personnes. Il semblerait que ce recul est dû à l’afflux d’un grand nombre d’immigrés en provenance de l’Amérique latine, où certains pays sont tiraillés par des crises sociopolitiques.

Cependant un rapport de l’office de recensement espagnol indique que les Marocains continuent à occuper la première place des immigrés ayant obtenu la nationalité espagnole avec 15.398 naturalisations sur les 20.478 concernant les ressortissants africains.

+Al Ahdath Al Maghribia+ relève que malgré la diminution de la facture énergétique qui a plombé la balance commerciale ces dernières années, le déficit commercial, n’a quant à lui cessé de se creuser, notamment à cause de la hausse des importations qui ont augmenté à fin octobre dernier de plus de 12 milliards de dirhams (1 euro = 10,7 DH).

Les exportations, n’ont pour leur part, augmenté que de 7 milliards DH durant le mois d’octobre, ce qui a creusé le déficit de plus de 5 milliards DH, augmentant ainsi le déficit commercial de plus de 174 milliards DH durant les 10 premiers mois de 2019. Les dernières statistiques des échanges extérieures publiées par l’Office des changes font état d’une augmentation des importations de biens d’équipement de 9 milliards DH et de demi-produits de 4 milliards DH.

+Al Alam+ fait savoir que les retenues des principaux barrages nationaux ont atteint, à ce jour, plus de 7,2 milliards de m3, soit un taux de remplissage de 46,2%, selon la situation journalière des principaux grands barrages du Maroc établie par le Département de l’eau.

Ce niveau est inférieur à la même période de l’année 2018, durant laquelle les retenues se sont élevées à plus de 9,44 milliards de m3, soit un taux de remplissage de 62,5%, d’après les données du Département de l’eau.



Commentaire

À LA UNE
Retour en haut