International › APA

Immigration clandestine: lancement à Abidjan d’un concours musical pour l’Afrique Francophone

Les jeunes générations Africaines, amateurs de la musique, sont invitées à créer une musique sur le thème de l’immigration clandestine pour sensibiliser les masses dans le cadre d’un concours musical pour l’Afrique Francophone lancé mardi à Abidjan.Ce concours qui vise à réunir des talents au profit d’une cause, notamment l’immigration irrégulière, est prévu du 20 novembre au 20 décembre 2019 avec pour thème « Stop à l’immigration clandestine » et du concept « Une voix, une cause ».  

Le concept, mis sur pied par Hubert Ezoa, CEO de Becket Vision, structure de promotion et de production spécialisée dans l’événementiel, en partenariat avec TV 5 Monde, veut apporter sa contribution à la lutte contre ce fléau.  

Selon M. Hubert Ezoa, ce show musical, né d’un « cri de cœur » sur la thématique de l’immigration clandestine, est  dédié aux chanteurs non professionnels de l’Afrique Francophone, qui devront écrire leur texte, le mettre en musique et réaliser un clip vidéo pour le concours.   

Après écoute et visionnage des différentes œuvres des participants, dira-t-il, dix nominés seront retenus pour la grande finale du Concours musique pour l’Afrique Francophone qui aura lieu à l’Institut Français d’Abidjan sous la forme d’un concert live, « gratuit ».

Trois prix seront décernés aux trois lauréats : 1 million de Fcfa pour le premier prix plus un enregistrement d’un single, le second prix, lui, est d’une valeur de 750.000 Fcfa et le troisième prix d’un montant de 500.000 Fcfa.

Le 4 janvier 2020, jour de la grand finale, marquera le clou de ce concours de musique pour l’Afrique Francophone sur l’immigration irrégulière. Devant un jury comprenant l’artiste ivoirien Meiway, presteront tous les lauréats au nombre desquels un vainqueur sera choisi.   

La musique, vecteur de plaidoyer pour une cause, est le moyen par lequel les organisateurs veulent toucher un grand nombre de personnes, tout en impliquant les artistes chanteurs et musiciens dans une campagne visant à freiner l’immigration clandestine afin de préserver les vies des jeunes Africains.

La sélection des candidats se fera du 20 novembre 2019 au 20 décembre 2019, temps de réception des œuvres musicales par les jurés. Le 22 décembre 2019, retrait des jurés à Assinie Mafia (Sud ivoirien) pour désigner les finalistes.

Le 23 décembre aura lieu la diffusion des résultats sur les différents supports médias, indique le calendrier du concours, qui mentionne que l’arrivée des participants sélectionnés est prévue le 3 janvier 2020 et le 4 janvier le concert et les prestations des finalistes.

L’œuvre musicale ne doit pas excéder 4 minutes. Selon le promoteur, le concours est destiné aux jeunes générations, des personnes qui n’ont pas connu de carrière musicale, à qui on donne la chance de pouvoir créer quelque chose.

A travers le site web de TV 5 Monde, les postulants peuvent envoyer leurs œuvres à partir d’un espace dédié. Des Africains de la diaspora issus de l’Afrique Francophone, selon les organisateurs, peuvent également postuler.  

« Il n’y a pas de musique spécifique, tout le monde peut venir jouer », a fait savoir M. Ezoa, qui a laissé entendre que les candidats peuvent concevoir des chants en langue française et vernaculaire. En outre, les participants devront être âgés au maximum de 40 ans et peuvent être seuls ou dans un seul groupe.     

Pour M. Ezoa, « les jeunes Africains peuvent rester chez eux et créer des valeurs et de la richesse ». Ce concours qui s’inscrit dans cet esprit vise à les sensibiliser les masses, éduquer et faire un plaidoyer auprès des autorités afin qu’elles mettent les conditions pour que ce fléau soit résorbé.               



Commentaire

À LA UNE
Retour en haut