International › APA

La politique domine la Une des quotidiens burkinabè

Les quotidiens burkinabè de ce lundi traitent l’actualité nationale marquée par des sujets essentiellement politiques, notamment, la célébration de la fête nationale et le congrès extraordinaire de l’ex-parti au pouvoir.Le journal privé Le Pays évoque le congrès extraordinaire du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), tenu samedi dernier à Ouagadougou, affichant à sa Une : «Les sanctions prises contre des militants, levées».

A ce sujet, L’Observateur Paalga titre: «Congrès extraordinaire du CDP: Réintégration des bannis sur fond de malaise», là où Aujourd’hui au Faso met exergue: «Les sanctions du 22 septembre +rapportées+».

Se montrant plus précis, Le Quotidien mentionne: «Les sanctions des 27 cadres levée».

L’Express du Faso, quotidien privé édité à Bobo-Dioulasso (2e capitale du Burkina Faso), laisse lire, en première page: «Les sanctions disciplinaires sont levés».

Le même journal aborde les décorations à l’occasion de la fête nationale du 11 décembre, mentionnant que «plus de 900 filles et fils décorés».

Parlant de cet évènement, Sidwaya, le quotidien national laisse lire à sa Une : «59e anniversaire de l’indépendance : Des opposants politiques en +acier inoxydable+».

Selon le journal, les récipiendaires et particulièrement ceux de l’opposition politique de la soirée de distinction honorifique, pour services rendus à la nation, organisée par la présidence du Faso, le vendredi 6 décembre à Ouagadougou, ont salué la reconnaissance de l’Etat et promettent de redoubler d’ardeur au travail.

Pendant ce temps, Le Pays écrit: «Commémoration du 11 décembre: Des leaders de partis de l’opposition distingués».

De son côté, L’Observateur Paalga, fait observer que «la Nation (est) reconnaissante à l’opposition parlementaire».

Et de souligner que les quatre partis de l’opposition siégeant à la représentation nationale, à travers leurs présidents, ont été également distingués « pour saluer leur contribution à l’animation de la vie politique nationale et à la consolidation de la démocratie ».

L’Observateur Paalga cite les partis concernés. Il s’agit de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), du  Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) et de la Nouvelle alliance du Faso (Nafa).



Commentaire

À LA UNE
Retour en haut