International › APA

L’affaire Aïda Diallo, manif de Noo Lank et coopération Sénégal-Bad se partagent la Une

Les quotidiens sénégalais parvenus, samedi à APA, traitent de l’interdiction de visite au khalife général des mourides faite à Aïda Diallo, veuve de Serigne Cheikh Béthio Thioune (ex-guide des thiantacounes), de la manifestation du collectif Noo Lank prévue ce 28 février, et de la coopération entre le Sénégal et la Banque africaine de développement (Bad).« Rappelée à l’ordre par le khalife-Sokhna Aïda Diallo agace Touba », titre La Tribune.

Pour son « refus de se soumettre au ndiguel », Walf Quotidien informe que « le khalife général ‘des mourides) bannit Aïda Diallo » et lui « ferme définitivement la porte ».

Selon nos confrères, « les agissements d’Aïda Diallo, mal perçus par les disciples depuis sa célébration de la Saint-Valentin, ont fait sortir le khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, de son mutisme ». « Et c’est pour déclarer la veuve de Cheikh Béthio Thioune et ses camarades indésirables à Touba », poursuit Walf Quotidien.

« Interdite de visite à Serigne Mountakha Mbacké-Ce qui a précipité la Fatwa du khalife des mourides contre Sokhna Aïda Diallo », rapporte L’Observateur, à côté du Quotidien qui note qu’après son dernier +thiant+, « Aïda Diallo bannie par le khalife ».

Pendant ce temps, L’As revient sur la détention de Guy Marius Sagna et de la hausse des prix de l’électricité et titre : « Noo Lank agacé par l’indifférence de Macky ». Ce journal ajoute que le collectif appelle les Sénégalais à répondre massivement à sa marche du 28 février pour continuer la lutte.

« Marche-Noo Lank veut passer devant le Camp pénal pour un coucou à Guy », renchérit Le Quotidien, faisant dire à Walf Quotidien que pour la libération de Guy Marius Sagna, « Nio Lank à l’assaut du Camp pénal vendredi prochain ».

« AIBD, TER, climat des affaires…La Bad satisfaite du Sénégal », titre le quotidien national Le Soleil, dans lequel journal, les administrateurs de ladite banque soutiennent : « Nous avons été émus et impressionnés par ce que nous avons vu. Le Sénégal est bien perçu par l’organisation et nous sommes fiers d’avoir accompagné l’Etat dans ses politiques ».

« Dette du Sénégal-La Bad juge la situation soutenable », note Le Quotidien.





Commentaire

À LA UNE
Retour en haut