International › APA

Marrakech : Début des travaux la 3ème conférence internationale des régulateurs sur la sécurité nucléaire

Les travaux de la 3ème Conférence Internationale des Régulateurs sur la Sécurité Nucléaire se sont ouverts, mardi à Marrakech, avec la participation de plus de 350 experts et responsables représentant une centaine de pays, dont 35 Etats africains.Initiée par l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR) en collaboration avec l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), cette conférence rassemble des responsables de réglementation, des professionnels de la sécurité nucléaire, des décideurs, des responsables des Organisations de Support Technique (TSOs), des organisations régionales et internationales, ainsi que des acteurs dans le domaine de la sécurité nucléaire.

 Au menu de cet événement plusieurs thématiques notamment les nouveaux défis auxquels font face les Etats et organisations internationales pour endiguer les menaces d’actes malveillants susceptibles de mettre en danger la sécurité des matières nucléaires ou d’autres sources radioactives qui pourraient avoir des effets néfastes sur l’Homme, la société et l’environnement.

Cet événement vise, entre autres, à améliorer le niveau de sûreté et de sécurité nucléaire du Maroc afin de protéger l’Homme et l’Environnement de tout acte malveillant mettant en oeuvre des matières nucléaires ou autres matières radioactives, à travers le renforcement du positionnement du Royaume comme catalyseur d’opportunités et de coopération pour tout le continent africain, la création d’un forum d’échange entre experts afin de tirer profit de leur expertise, ainsi que l’élargissement des réseaux de collaboration des experts marocains.

La Conférence vise, en outre, à renforcer davantage la coopération internationale et à améliorer le développement des capacités en matière de sécurité nucléaire dans le monde, en général, et en Afrique en particulier.

Elle est organisée pour la première fois en Afrique et dans le monde Arabe, après une première édition aux Etats-Unis en 2012, qui avait pour objectif l’établissement d’un cadre de coopération internationale spécifique au domaine de la sécurité nucléaire, et une 2ème tenue en Espagne en 2016.

Cette manifestation d’envergure internationale coïncide avec l’important chantier engagé par le Royaume pour la mise à niveau de son cadre législatif et réglementaire de sûreté et sécurité nucléaires et radiologiques, marqué notamment par la promulgation, en 2014, de la loi sur la sûreté et à la sécurité nucléaires et radiologiques, ainsi qu’à la création d’AMSSNuR en tant qu’organisme réglementaire chargé d’assurer le contrôle des activités mettant en jeu des matières nucléaires ou radioactives.

L’AMSSNuR appuie, particulièrement en matière de sécurité nucléaire et radiologique, les Administrations et Départements nationaux chargés des questions de sécurité publique, par la mise en place d’une réglementation spécifique et de systèmes de gestion des situations d’urgence ou de sécurité nucléaire et radiologique et ce, conformément aux Conventions internationales auxquelles le Maroc a souscrit.



Commentaire

À LA UNE
Retour en haut