Eco et Business › L’Eco en +

La Coface présente les perspectives économiques du Niger en 2019

(c) Droits réservés

Pour ladite institution, le conteste économique et sécuritaire ainsi que l’environnement des affaires pourraient avoir un impact négatif sur les performances économiques et financières du Niger au courant de l’année.

 La Compagnie française d’assurance pour le commerce extérieur (Coface) n’est pas optimiste quant aux perspectives économiques et financières au Niger, au cours de l’année 2019. Pour cette institution, le contexte politique et sécuritaire ainsi que l’environnement des affaires rendent incertaines les performances. A cela s’ajoutent des bilans d’entreprises indisponibles ou peu fiables, des recouvrements de créances aléatoires, les insuffisances des institutions, un accès difficile au marché domestique.

La Coface annonce tout de même une poursuite de la croissance grâce au secteur extractif, à l’investissement infrastructurel, au secteur agricole. Selon la Coface, la reprise progressive de l’économie nigérienne pourrait dynamiser les exportations et la réintroduction de la taxe sur les appels internationaux élargira améliorera aussi les recettes budgétaires.

Le déficit public devrait légèrement se résorber, principalement grâce à une hausse des recettes. Notamment, les recettes fiscales et celles liées aux exportations de pétrole et d’uranium, dont le prix et la production devraient augmenter selon la Coface.

Commentaire

À LA UNE
Polls

How Is My Site?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut