International › APA

Mali : l’armée repousse une nouvelle attaque terroriste à Gao

Trois jours après l’attaque meurtrière de Mondoro (centre), l’armée malienne a essuyé lundi matin à Gao (nord) de nouveaux assauts de groupes armés auxquels elle a « énergiquement » répondu non sans dommages.Le bilan provisoire fait état de « neuf morts » côté assaillants et de « deux morts et deux blessés » chez les Forces armées maliennes (FAMa), renseigne un communiqué des militaires. L’attaque commise par des « groupes armés terroristes » visait les troupes basées à N’Tahaka, à Gao, dans le nord du pays, indique le document.

La « riposte aéroterrestre » a d’abord permis de neutraliser « sept » terroristes avant que le bilan ne soit revu à la hausse, quelques minutes après sur sa page Twitter, par l’état-major militaire. « Les FAMa poursuivent la fouille dans tout le secteur et continuent de chercher la provenance de ces terroristes dans la zone », ajoute l’armée malienne, qui présente ses « condoléances les plus attristées aux familles des militaires tombés sur le champ d’honneur ».

Vendredi dernier, près de trente de leurs frères d’armes perdaient la vie dans l’attaque de Mondoro contre soixante-dix terroristes dans ce village de la région de Mopti (centre). Ce carnage sans précédent a conduit le colonel Assimi Goïta, président de la transition, à décréter un deuil national de trois jours.

Malgré ces pertes dans ses rangs, l’état-major indique que les forces armées maliennes « continuent de consolider les acquis de leur réaction vigoureuse contre la coalition des groupes armés terroristes en débandade » dans la zone de Mondoro.

Déjà, « des renseignements reçus, sur la base des observations après recoupements, ont permis de confirmer les pertes importantes infligées aux terroristes. Neuf corps, en état de putréfaction, ont été découverts pendant le ratissage tout autour de la garnison », a noté un communiqué de l’armée publié dimanche soir.

Parmi les djihadistes neutralisés, les FAMas comptabilisent « certains leaders terroristes ». Il s’agit des Nigériens « Iboune Ibrahim et Malam Aboubacar », des Burkinabè « Alfousseny Barry, Iboune Younoussa alias Bobala et Nouhoum Dicko » et des Maliens « Hassani Barry, Amadou Dicko et Ague Issa ».

Ces différentes actions sont menées dans le cadre du plan Maliko et de l’opération Keletigui, rappelle l’armée malienne. Elle précise que cette dynamique offensive « continuera » et « les FAMa ne ménageront aucun de leurs efforts pour rétablir la paix et la sécurité sur toute l’étendue du territoire national ».


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut