Eco et Business › Entreprises

Niger- reprise d’Orange: bataille rangée entre Telecel RCA et Rimbo Holding

(c) Droits réservés

Sur les cinq entreprises qui bataillaient  pour la reprise de l’opérateur de téléphonie mobile Orange Niger, en difficulté financière, il ne reste plus que Telecel Centrafrique et Rimbo Holding.

Sur les cinq entreprises qui bataillaient  pour la reprise de l’opérateur de téléphonie mobile Orange Niger, en difficulté financière, il ne reste plus que Telecel Centrafrique et Rimbo Holding. Maroc Telecom, MTN et Vodafone ont été évincé de la course.

Selon Confidentiel Afrique, Telecel RCA est demeuré l’un des favoris grâce à son offre financière jugée la meilleure tandis que Rimbo Holdings doit toujours sa place dans la mêlée à son plan social avantageux qui garantit l’emploi des travailleurs de la filiale du groupe télécoms français.

D’après Confidentiel Afrique qui rapporte des indiscrétions qui lui ont été faites, Dominique Aubert, l’actuel directeur général d’Orange Niger, aurait une préférence pour Rimbo Holdings dont le fondateur, l’homme d’affaires nigérien Rhissa Mohamed; qui a fait fortune dans le transport et les services financiers bancaires; est également le président du Conseil d’administration d’Orange Niger. La décision finale sur le repreneur de l’opérateur, devrait être connue des actionnaires et des partenaires stratégiques d’ici le 12 juin 2019.

Le processus de retrait d’Orange du Niger découle des mauvaises performances financières enregistrées successivement par l’entreprise aux cours des deux dernières années, qui l’ont contrainte à ouvrir une procédure en règlement préventif le 20 février 2019. Dans son rapport financier pour l’exercice clos le 31 décembre 2018, le groupe Orange révélait que sa filiale du Niger ; suite à un contexte politique et économique incertain et la forte pression fiscale et réglementaire qui ont généré un environnement des affaires difficile ; a enregistré une dépréciation de ses actifs immobilisés de 52 millions d’euros en 2017 et de 43 millions d’euros en 2018.

Avec Agence Ecofin



Commentaire

À LA UNE
Retour en haut