International › AFP

A Hambourg, les sociaux-démocrates prêts à contenir la vague Verte

Les sociaux-démocrates, en nette perte de vitesse en Allemagne, devraient parvenir, dimanche lors d’une élection locale dans leur fief de Hambourg, à contenir la vague écologiste qui déferle sur le pays.

Quelque 1,3 million d’électeurs de plus de 16 ans sont appelés aux urnes pour attribuer les 121 sièges du Sénat qui dirige la riche cité hanséatique du nord de l’Allemagne.

Coalisés depuis 2015 pour diriger Hambourg, une des trois villes-Etats avec Berlin et Brême, les sociaux-démocrates du SPD et les écologistes se livrent un duel acharné pour la première place.

Portés par une dynamique nationale suffisamment forte pour rendre crédible l’élection d’un écologiste à la chancellerie après le départ d’Angela Merkel en 2021, les Verts ont longtemps lutté mano a mano avec le SPD.

– « Phénoménal! » –

Les deux partis recueillaient il y a quelque temps chacun 30% des intentions de vote dans les sondages.

Le SPD, créé il y a plus de 150 ans, est en totale perte d’influence en Allemagne depuis deux décennies, au fil des grandes coalitions nouées avec la droite.

Mais dans ce bastion de Hambourg, qu’il dirige depuis près de 10 ans, il fait mieux que résister, quitte à faire campagne en tenant soigneusement à l’écart le duo de dirigeants nationaux du SPD.

Dans les dernières semaines de la campagne, le maire actuel, Peter Tschentscher, et son parti social-démocrate ont creusé l’écart avec 37%, selon d’ultimes sondages.

« Nous devons résister à la tendance fédérale » marquée par l’érosion continue du SPD, a déclaré à l’AFP il y a quelques jours M. Tschentscher, 54 ans.

Les Verts, menés par la maire-adjointe Katharina Fegebank, 42 ans, plafonnent eux à environ 24%, loin devant les conservateurs de la CDU (13%), l’extrême gauche de Die Linke (8%), l’extrême droite AfD (6%) et les libéraux du FDP, pas assurés d’atteindre les 5% nécessaires à envoyer des élus au parlement.

L’actuelle coalition rouge-verte devrait ainsi pouvoir être reconduite pour les cinq années à venir avec une majorité confortable, une option jugée « très, très évidente » par l’actuel maire.

S’ils sont en passe de rester en tête à Hambourg, les sociaux-démocrates, qui ont sombré dans l’impopularité dans le reste du pays, connaissent toutefois une baisse significative par rapport au dernier scrutin de 2015 (45,6%).

Les Verts à l’inverse devraient eux plus que doubler les voix obtenues il y a cinq ans (12,3%), qui en faisaient le troisième parti de la ville derrière sociaux-démocrates et CDU.

« Pour être honnête, c’est phénoménal! Nous attendons avec impatience la soirée des élections », s’est réjoui vendredi le codirigeant des Verts allemands, Robert Habeck.

– Soubresauts –

Les manifestations du mouvement pro-climat Friday for future y connaissent un succès certain. Vendredi, ils étaient 10.000 jeunes à manifester, en présence de la Suédoise Greta Thunberg, l’initiatrice de cette mobilisation hebdomadaire de la jeunesse.

Sous l’impulsion de l’actuelle coalition, la cité hanséatique est devenue en outre un laboratoire de mobilités innovantes, avec le développement de véhicules électriques ou un système automatisé de transports de conteneurs pour décongestionner les voies.

Pour M. Habeck, populaire dirigeant écologiste, présenté comme un candidat sérieux à la succession de la chancelière Merkel, le tassement écologiste dans la dernière ligne droite s’explique pour partie par la prime aux sortants accordée, selon lui, dans une « société fragilisée ».

Ville parmi les plus riches d’Allemagne, avec un revenu moyen proche de 3.000 euros, supérieur de 200 euros à la moyenne nationale, Hambourg est cependant à l’abri des soubresauts de l’Allemagne actuelle.

L’extrême droite reste ainsi bien moins influente dans cette ville cosmopolite, aux nombreux emplois qualifiés, que dans les régions d’ex-RDA, où elle dépasse régulièrement les 30% et paralyse les institutions, comme actuellement en Thuringe.

A Hambourg, la fin de campagne a toutefois été marquée par des annulations d’ultimes rassemblements après la fusillade raciste de Hanau, qui a fait neuf morts.


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut