Eco et Business › L’Eco en +

Accords de financement de près de 100 milliards de FCFA ratifiés par le parlement

Les parlementaires nigériens à l'assemblée nationale

Agence Nigérienne de Presse_ Les parlementaires nigériens, en session budgétaire depuis le 25 septembre dernier, ont entériné ce mardi 15 octobre la ratification de plusieurs accords d’appui au financement du programme Kandadji de régénération des écosystèmes et de mise en valeur de la vallée du Niger (PA-KRESMIN) pour quelque 71 milliards de F CFA.

L’objectif de ces financements est d’assurer la régénération des écosystèmes fluviaux et l’augmentation des productions agricoles et énergétiques. Ils ont tous été signés avec le Fonds Africain de Développement (FAD) et concernent notamment un protocole d’accord de don de 35.480.000 UC signé le 11 juin 2019 à Malabo (Guinée Equatoriale), un accord de prêt d’un montant total maximum équivalent à dix (10) millions d’Unités de Compte et un protocole d’accord de prêt d’un montant maximum équivalent à 46.520.000 d’Unités de Compte signé le 12 juin 2019 toujours à Malabo (Guinée Equatoriale).

A l’issue du vote de ces trois textes de ratification, le Commissaire du Gouvernement, le Ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ouhoumoudou Mahamadou a remercié les députés pour cette approbation massive et le soutien à l’action du Gouvernement en ce qui concerne la réalisation du Barrage de Kandadji. « Il s’agit d’un projet extrêmement important qui entre dans le cadre des priorités du Gouvernement définies dans le programme de Renaissance et sur lequel nous sommes fortement engagés », a-t-il indiqué.

Après avoir rassuré les parlementaires que le Gouvernement fera tout pour que ce programme soit exécuté dans le délai imparti, le Commissaire du Gouvernement a évoqué la nécessité d’une journée parlementaire sur cet important investissement afin de créer toutes les conditions préalables devant permettre un décaissement rapide et dans les délais de toutes les ressources allouées au programme.

En effet, selon les explications du Ministre Ouhoumoudou Mahamadou, le taux d’exécution des travaux en fin septembre 2019 est de 12% alors qu’ils sont prévus pour être achevés en 2024. Selon lui, une fois construit, le barrage de Kandadji fournira une capacité électrique de 130 mégawatts et une production de 170.000 tonnes de Riz et 11.000 tonnes de maïs, précisant que « ce projet est financé à 80% par les bailleurs de fonds ».
Au cours de cette même séance-plénière, note-t-on, les parlementaires ont voté deux autres projets autorisant la ratification d’un accord de prêt de 14 milliards de F CFA signé entre la République du Niger et la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) pour le financement du projet de modernisation de l’Aéroport de Niamey et de construction de l’Aéroport de Tillabéry et celui d’un montant équivalant à 21.900.000 euros signé le 2 septembre 2019 entre la République du Niger et l’Association Internationale de Développement (IDA) pour le financement additionnel du Projet de Gestion des Risques et Catastrophes et Développement Urbain (PGRC-DU).



Commentaire

À LA UNE
Retour en haut