› Politique

Affaire Bazoum Mohamed : 3 candidats ont déposé une nouvelle requête à la cour constitutionnelle aux fins d’invalider la candidature de Bazoum Mohamed

Affaire Bazoum Mohamed : 3 candidats ont déposé une nouvelle requête à la cour constitutionnelle aux fins d'invalider la candidature de Bazoum Mohamed

Seyni Oumarou (MNSD Nassara), Ousmane Idi Ango (ADR Mahita) et Salou Djibo (PJP Doubara), candidats à l’élection présidentielle dont le premier tour est prévu pour le dimanche prochain, ont déposé mardi 22 décembre 2020, une nouvelle requête à la Cour constitutionnelle aux fins d’invalidation de la candidature de Bazoum Mohamed, le candidat du PNDS Tareyya au pouvoir.  La Cour qui a déjà statué à plusieurs reprises sur cette affaire à 48h pour statuer de nouveau même si le verdict est prévisible pour beaucoup d’observateurs qui s’appuient sur la position déjà connue de la Cour sur cette affaire de « nationalité d’origine » de Bazoum.

L’ancien chef de l’Etat, Salou Djibo l’avait déjà annoncé la semaine dernière et Seyni Oumarou avait également demandé à la Cour constitutionnelle de clarifier sa position et aux juges de « dire le droit » conformément à leur serment et aux lois de la République. Ils ont tous estimé que le candidat Bazoum Mohamed du parti au pouvoir n’a pas véritablement prouvé sa « nationalité d’origine » et que dans les différents arrêts que la Cour a rendu sur les requêtes de plusieurs autres candidats, les juges constitutionnels n’ont pas « véritablement dit le droit ». Ce qui a poussé la Cour constitutionnelle de monter au créneau pour mettre en garde tous les acteurs politiques qui « remettent en cause ses décisions ».

Avec cette nouvelle requête, d’autres candidats à la présidentielle, et pas des moindres, reviennent à la charge à 5 jours du scrutin. Cependant, pour beaucoup d’observateurs, cette nouvelle requête risque de subir le même sort que les précédentes déposées par d’autres candidats à cette présidentielle de tous les défis et de tous les enjeux. Dans son dernier arrêt, la Cour a, en effet, déjà statué sur « l’irrecevabilité » de toute requête tendant « à remettre en cause la nationalité du candidat Bazoum Mohamed ». La Cour a estimé qu’elle a déjà statué sur la question, d’autant que le candidat du PNDS Tareyya a été déclaré éligible, et « ses arrêts ne sont susceptibles d’aucun recours ». Verdict dans 48h conformément aux textes en la matière.


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut