International › APA

Attaque terroriste de Kafolo: 13 soldats ivoiriens tués, Sidibé Ali, cerveau de l’opération arrêté

Treize soldats ivoiriens ont été tués dans l’attaque terroriste de Kafolo (nord-est), perpétrée par des djihadistes dont le cerveau, Sidibé Ali dit Sofiane, un Burkinabè, a été arrêté, a dit jeudi à Abidjan le chef d’état-major général des armées de Côte d’Ivoire, Lassina Doumbia.Selon le général de corps d’armée, Lassina Doumbia, chef d’état-major général des armées de Côte d’Ivoire, l’attaque terroriste de Kafolo, localité située dans l’extrême nord-est du pays, survenue le 11 juin 2020, a fait 13 tués dont 12 militaires et un gendarme. 

Face à la presse, à l’issue d’un Conseil national de sécurité, le général de corps d’armée Lassina Doumbia, a livré la situation à la frontière nord de la Côte d’Ivoire, dans le cadre des actions contre la menace terroriste. 

A la suite de l’attaque du poste frontière avancé de Kafolo, le 11 juin 2020, une opération de recherche de l’ennemi et d’investigation a été engagée. Au treizième jour des opérations, le bilan ressort une trentaine de personnes arrêtées, notamment des combattants et agents de renseignement. 

« Parmi les combattants arrêtés, figure le coordonnateur de l’attaque de Kafolo : il s’agit du nommé Sidibé Ali, de nationalité burkinabé, interpellé après une traque minutieuse », a souligné le général Lassina Doumbia, ajoutant que des armes, des motos et des téléphones ont été saisis.

Pour contrer les actes terroristes, les forces armées de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso ont conduit une opération commune dénommée « Comoé 2020 » du 11 au 24 mai 2020. Une opération ayant permis la neutralisation de huit terroristes.

Cette opération des forces ivoiriennes et burkinabé, a en outre permis la destruction de la base de cantonnement à proximité de la frontière commune des deux pays, ainsi que l’arrestation de plusieurs dizaines de suspects et la saisie de divers matériels.

Les opérations et les enquêtes se poursuivent en vue d’identifier tous ceux qui ont participé à cette attaque terroriste ou ont aidé à l’organiser de quelques manières que ce soit, a poursuivi le général de corps d’armée Lassina Doumbia. 

En vue d’arriver à bout des terroristes, il a appelé les populations à une collaboration étroite avec les forces de défense et de sécurité. Il a annoncé que des honneurs militaires aux soldats tués auront lieu le 2 juillet 2020, dans la matinée, à la Place d’armes de l’état-major des armées, en présence du chef de l’Etat.  


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut