International › APA

Cacao : la BAD annonce des fonds au profit de la Côte d’Ivoire

Cet appui devrait permettre à la Côte d’Ivoire, premier producteur mondial, d’améliorer la qualité de son offre.A l’instar du Ghana qui a bénéficié d’un financement de 600 millions de dollars de la Banque africaine de développement (BAD) pour soutenir le Cocoa Board, organe de régulation, à augmenter la production de cacao, l’institution bancaire veut également accompagner la Côte d’Ivoire.   

Avec cette aide, dira-t-il, le Ghana a commencé à augmenter sa production de cacao qui a atteint 1 million de tonnes supplémentaires et « en plus de cela ils ont installé les systèmes de stockage pour protéger la qualité du cacao afin d’éviter la nécessité de vendre cela très vite juste après la récolte ».

 Le président de la BAD, Akinwumi Adesina, a assuré jeudi lors d’une conférence de presse à Abidjan, au 2e jour de Africa Investment forum 2022, que l’institution est en train de « voir comment (elle) va faire la même chose en Côte d’Ivoire ».   

Le Ghana et le Côte d’Ivoire, deux pays voisins, qui cumulent 62% du cacao mondial, font principalement l’exportation de fèves. Pour M. Adesina, il faut changer de paradigme avec la transformation, où il y a de la plus-value, car l’exportation de fèves est « la façon rapide d’être pauvre ».

Ces deux Etats envisagent de contrôler les cours mondiaux du cacao en vue de permettre un prix rémunérateur aux paysans. Dans ce contexte, ils ont initié le Différentiel de revenu descend (DRD, 400 dollars/tonne), dont le succès est mitigé. 

Sur 100 milliards de dollars que génère le secteur dans le monde, 4 à 5% revient aux producteurs, 24% aux transformateurs (primaires), 72% à la fabrication du chocolat, aux marques et à la distribution. La Côte d’Ivoire veut capter plus de marge à l’échelle des valeurs.

Le cacao, avec une contribution à hauteur de 14% du PIB, est l’un des secteurs clés de la Côte d’Ivoire pour lequel le gouvernement s’est fixé de bien grandes ambitions. Cet or brun représente 40% des recettes d’exportation du pays, dont la production est estimée à 40% du marché mondial.


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut