International › APA

Côte d’Ivoire : 248 postulants au Pdci pour les prochaines municipales

Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci, opposition) tient son Bureau politique le 29 septembre 2022 à Daoukro, dans le Centre-est ivoirien, où la formation politique discutera des enjeux des prochaines joutes électorales.Au cours d’une conférence de presse, lundi, le porte-parole du Pdci Bredoumy Soumaïla s’est prononcé sur la vie du parti et les grandes questions qui touchent à la marche de l’Etat, au siège du Pdci à Cocody, dans l’Est d’Abidjan.   

Il a fait savoir que, dans les perspectives des élections locales à venir, le Pdci a procédé à un appel à manifestation d’intérêt pour tous ses militants qui ont l’ambition de se faire élire dans toutes les localités du pays.

« On observe une forte adhésion à cet appel à manifestation », a indiqué le porte-voix du Pdci, avant d’ajouter que le parti « a enregistré à ce jour 248 postulants pour les municipales dont 23 femmes (9.2%), 49 pour les régionales dont 5 femmes (10.2%) ».  

« Cet engouement des militants à solliciter l’investiture du parti est encourageant. Ce processus unique en son genre est un indicateur d’une volonté du président du parti à promouvoir une plus grande démocratie et une transparence accrue au sein du Pdci », s’est-il félicité.

Mais, « en tout état de cause les candidats à la candidature doivent d’abord satisfaire aux conditions d’éligibilité telles qu’édictées par les lois et règlements en vigueur dans notre pays; en plus de ces conditions, les prétendants affronteront les règles internes à notre parti », a-t-il prévenu.

Il a fait observer que cette politique d’appel à manifestation d’intérêt répond à la demande de la base du parti qui souhaite que le choix des candidats aux différentes élections fasse l’objet d’une plus grande consultation et dans la transparence.

Dans la dynamique de sa structuration, le Pdci prépare, par ailleurs, un nouveau mécanisme plus transparent et novateur initié par le Comité de mobilisation des ressources avec le lancement de la nouvelle plateforme numérique de mobilisation des ressources pour le 7 septembre prochain. 

M. Bredoumy a relevé en outre que le Recensement général de la population et de l’habitat (Rgph 2021) comporte des « manquements », car ressortant « une population totale de 29.389.150 habitants (alors que celle vivant) dans les villes surclasse en nombre celle vivant dans les zones rurales avec un taux de 52,5% ».

Le gouvernement annonce un taux de croissance de la population qui passe de « 3.8% en 1988, 3.3% en 1998 et 2.9 % en 2021 », des données qui selon le Pdci « cachent des incohérences », car « en appliquant la formule démographique de calcul de la croissance, on obtient une croissance de 3. 77 % entre 2014 et 2021 ».

« La Côte d’Ivoire est en transition démographique, alors cette croissance exceptionnelle ne s’explique que par un gonflement volontaire de la population. Pour arriver à un taux de 2,9%, le calcul a été effectué sur les données de 1998 et 2021 au lieu de 2014 et 2021 », a-t-il poursuivi.

« Le motif de ces données se retrouve dans la volonté de faire un basculement des inscrits au RGPH sur la liste électorale », note M. Bredoumy Soumaïla pour qui ces faits ne concourent pas à l’assurance d’un climat apaisé pour les élections à venir.  

Le porte-parole du Pdci, rappelant que son parti étant attaché aux idéaux de paix et de cohésion sociale, n’a pas manqué d’inviter les gouvernants à tout mettre en œuvre pour éviter l’effritement du tissu social, recommandant par ailleurs un « audit de la liste électorale par voie de conséquence ».  

Outre cette préoccupation, M. Bredoumy Soumaïla s’est également prononcé sur le discours à la Nation du chef de l’Etat du 06 août 2022, tenu à la veille de la célébration de l’an 62 de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, estimant qu’il n’aurait pas répondu aux attentes soulevées par ses prédécesseurs.  

« Au cours de la rencontre à trois entre les présidents Ouattara, Bédié et Gbagbo, le 14 Juillet dernier des questions essentielles pour la cohésion nationale ont été abordées. Un document faisant des propositions pour y arriver a été remis au chef de l’Etat », a-t-il mentionné.

« Des réponses apaisantes et positives étaient donc espérées aux cours de l’adresse du chef de l’Etat le 06 août 2022. Aucun de ces problèmes politiques majeurs n’a trouvé solution suite à son adresse », a-t-il martelé.

Sur les remous internes au parti au sujet des candidatures pour les élections locales prochaines  le porte-parole du Pdci a appelé les militants au respect de la discipline du parti. Il a par ailleurs confirmé la tenue du bureau politique prévu pour le 29 septembre prochain à Daoukro, où le président du parti, Henri Konan Bédié, déclinera la vision qui gouvernera l’organisation du 13e congrès.


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut