International › APA

Côte d’Ivoire : lancement d’un guichet unique des PME

Ce guichet se veut une holding comprenant deux entités, l’une chargée de l’encadrement technique en termes de formation des PME et l’autre qui se chargera de faciliter l’accès au financement des PME et des Très petites entreprises (TPE).Le Guichet unique de développement des PME (GUDE-PME) est l’opérateur unique au service des PME et des Très petites entreprises   qui contribuera à leur accompagnement et à l’optimisation de leur financement afin de créer une nouvelle dynamique économique en Côte d’Ivoire.

Le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi, procédant au lancement du GUDE-PME, a déclaré que cette « structure sera l’allié de nos entrepreneurs pour apporter des réponses concrètes et innovantes à leurs enjeux de création, de financement et de croissance ».

L’ambition est de « faire d’eux les fers de lance d’une Côte d’Ivoire prospère et solidaire, où les emplois seront nombreux et les revenus croissants », a affirmé M. Patrick Achi, indiquant que le PME « assurent déjà plus de 50% de l’investissement total du pays ».

La mise en place du GUDE-PME est le fruit d’une réforme structurante en matière de formalisation des PME et de création d’emplois durables. Véritable porte d’entrée des entreprises, le GUDE-PME facilitera leur accompagnement et l’accès au financement.

Selon le directeur général du GUDE-PME, Yaya Ouattara, « plusieurs études ont démontré que l’accompagnement seul ne suffit pas à rendre une PME compétitive. Pour ce faire, le GUDE-PME va travailler avec les différents acteurs du secteur financier pour mettre en place des solutions et produits adaptés au financement des PME ».

M. Stéphane Aka-Anghui, directeur exécutif du Patronat ivoirien s’est réjoui de la mise en place de cet outil qui allie l’accompagnement et le financement. Un outil qui vient dans un écosystème où des acteurs publics ou d’acteurs privés interviennent sur l’accompagnement des PME ou sur leur financement.

« Les attentes fortes, c’est de voir comment est-ce que le GUDE-PME va interagir avec cet écosystème ; il est parfois question de coordination, de synergie et de complémentarité », a-t-il dit, ajoutant que parmi ces acteurs il y a la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci, Patronat ivoirien) qui compte en son sein près de 2.000 PME, soit 2/3 des membres de l’organisation.

Pour Mme Patricia Zoundi, présidente du Mouvement des Petites et moyennes entreprises (MPME) l’élément nouveau, « c’est qu’on nous met en place une holding qui va comprendre deux entités, l’une chargée de l’encadrement technique en terme de formation des PME et l’autre qui sera chargée du financement des PME ».  

La présidente du Mouvement des Petites et moyennes entreprises (MPME) a en outre salué ce dispositif, appelant toutefois à la pérennité des ressources qui vont être mises à la disposition de cette entité en vue d’un accompagnement et un financement durables.   

Les facteurs de blocage dans le financement des PME en Côte d’Ivoire sont notamment le manque de structuration et de capacité de garantie. Le GUDE-PME devrait permettre de résoudre ces questions avec l’accompagnement des PME dans leur structuration et la mise en place d’un fonds de garantie.  Cela devrait permettre aux banques de financer les dossiers des PME soumis par le GUDE-PME.

Le ministre ivoirien du Commerce, de l’industrie et de la promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, a soutenu que « le secteur privé représente le moteur des changements des modes de production dans notre pays ».

Les statistiques indiquent que de 2016 à 2021, le secteur privé a contribué en moyenne à 4,7 points à la croissance dont le taux moyen global est de 6,2 points sur cette période. La part des marchés attribués aux PME est passée de 37,7% à fin décembre 2020 à 50,5% à décembre 2021, enregistrant une hausse de 12,8 points, montrant une nette progression du nombre de PME accédant aux marchés publics.

Il y a quelques années, le pays a créé Côte d’Ivoire PME et un fonds de garantie, mais le gouvernement et ses partenaires se sont rendus compte que ces structures ne travaillaient pas ensemble. Aujourd’hui, l’objectif est de créer une sorte de continuum pour les PME et les Très petites entreprises.

Le Plan national de développement (PND) 2021-2025 de la Côte d’Ivoire d’un montant de 59 000 milliards de FCFA, avec une contribution attendue du secteur privé de 75% ainsi que la Stratégie Côte d’Ivoire 2030.


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut