International › APA

Droits de l’Homme: 160 auditeurs formés à Abidjan sur les mécanismes internationaux

Quelque 160 auditeurs et auditrices ont entamé, lundi à Abidjan, une formation sur les mécanismes internationaux des droits de l’Homme, à l’ouverture de la 5e session internationale des droits de l’homme.

La cérémonie officielle de la session internationale des droits de l’Homme d’Abidjan, s’est ouverte au siège du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), à Cocody,  dans l’Est de la capitale économique ivoirienne.

Selon la présidente du CNDH, Mme Namizata Sangaré, a indiqué que sur 289 auditeurs postulants, 160 auditeurs issus de différents pays, ont été retenus soit 80 feront la formation en présentiel et 80 en ligne. 

Elle s’est félicitée de ce que, la Côte d’Ivoire qui accueille cette session, fait montre de sa bonne disposition en matière de respect des droits de l’Homme. Le pays a été le premier État sur le continent à adopter une loi sur la protection des défenseurs des droits de l’Homme. 

M. Jo Holden, directeur Afrique de l’Ouest de la Fondation Friedrich Naumann, organisatrice de cette session, s’est réjoui de ce que cette année, il y ait des participants représentant les corps habillés: police, militaires et gendarmes.

La première session délocalisée à Abidjan a eu lieu en décembre 2012 à l’Université Félix Houphouët-Boigny, la seconde session en novembre 2013, la troisième en novembre 2024 et la quatrième en novembre 2016, toutes à la CERAO, à Abidjan. 

Cette session de formation, fera-t-il remarquer, a réuni une dizaine de nationalités. Les enseignants et intervernants viennent de Côte d’Ivoire, de France et du Cameroun. Ce sont des universitaires,  des représentants des Nations unies et d’organismes internationaux.

La Fondation Friedrich Naumann oeuvre à la promotion des libertés individuelles et des droits de l’Homme via ses 80 bureaux à travers le monde. En Afrique de l’Ouest, elle opère en Côte d’Ivoire, au Sénégal et au Mali.

Le thème retenu pour cette édition est « Défenseur des droits de l’Homme et justice internationale ». Engagée dans la promotion des droits de l’Homme, la Fondation a initié cette session en 2012, après la crise postelectorale qui a fait plus de 3000 morts en Côte d’Ivoire.La 5e session internationale des droits de l’Homme, qui se tient à Abidjan, sur une semaine, est présidée par le ministère ivoirien de la Justice et des droits de l’Homme, représenté par son directeur de la Promotion et de la protection des droits de l’Homme, Constant Delbé.   


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut