International › APA

Economie, social et santé au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains

La reprise de l’économie nationale, le chantier de la protection sociale, le récent rapport de l’Institut Royal des études stratégiques, la gestion de la pandémie de coronavirus et les relations Maroc-Suisse sont les principaux sujets traités par les quotidiens et hebdomadaires marocains parus ce samedi.+Finances New Hebdo+, qui revient sur la reprise de l’économie nationale, écrit que la reprise « s’amorce petit à petit », sur fond de levée progressive des mesures restrictives en interne, précisant que certaines activités sont ainsi dans une « bonne dynamique ».

Outre la performance positive des exportations agricoles, il y a une reprise « soutenue » au niveau du secteur secondaire, en plus d’un redressement « progressif » des indicateurs du secteur touristique et du transport, au moment où l’investissement et la consommation des ménages « se raffermissent », constate l’hebdomadaire.

Cependant, la reprise épidémique dans certains pays, particulièrement en Europe, principal partenaire du Maroc, « est en train de tout compromettre », car entre la suspension des vols directs à destination du Maroc et l’apparition du variant Omicron, jugé « préoccupant » par l’OMS, « on semble reparti pour un nouveau cycle de baisse d’activité » dans certains secteurs, relève-t-il.

+La Vie éco+, qui s’attarde sur le chantier de la protection sociale, écrit que contrairement au « scepticisme » manifesté parfois, le chantier de la généralisation de la protection sociale « semble se mettre en marche à un rythme soutenu », qui ne laisse aucun doute quant à « la volonté des pouvoirs publics d’y aller franco cette fois-ci ».

La publication évoque une « détermination » de ce nouveau gouvernement, qui « contraste avec un passé encore proche », notant que certains y verront probablement un « aventurisme » de la part du gouvernement, profitant du « fameux délai de grâce des 100 jours » pour s’attaquer aux dossiers les plus délicats.

Mais, « l’essentiel dans des dossiers lourds et longs, mais vitaux pour l’avenir du Maroc, c’est de ne pas se laisser distraire » par les tentatives de détournement du débat vers les questions et aspects subsidiaires et oublier le principal, met-il en garde.

+Challenge+ revient sur le récent rapport de l’Institut royal des études stratégiques, qui s’est intéressé au positionnement du Maroc à l’international du point de vue des organisations internationales, estimant que ce rapport est « objectif », étant donné qu’il utilise les 90 critères retenus par toutes les institutions.

Selon ce rapport, le Maroc est « bon » sur 23 critères et « moyen plus » sur 29 autres, soulignant que ce genre d’évaluation est nécessaire car s’inscrivant dans la durée et permettant de « pointer les faiblesses » et de « constater les progrès », relève l’éditorialiste.

Mais, afin que ce développement intégré ne reste pas un « vœu pieux”, le Maroc devrait relever des « défis exceptionnels », notamment en matière de santé, d’éducation et d’inégalités sociales et territoriales, suggère-t-il.

+La Nouvelle Tribune+, qui s’intéresse à la gestion de la pandémie de coronavirus, préconise de « regarder derrière soi pour aller de l’avant », en matière de gestion de cette épidémie, dont les restrictions qu’elle implique suscitent souvent de l’indignation.

La publication estime que la nouvelle équipe gouvernementale, aux commandes publiques depuis septembre, « ne semble pas avoir tiré les leçons des expériences passées », car « aujourd’hui, c’est le même scénario qui est appliqué, malgré toutes les assurances antérieures données par ces partis politiques ».

Selon lui, la « précipitation » et l' »improvisation » continuent d’entacher la mise en place des mesures nécessaires pour contenir l’expansion de la pandémie.

+Le Matin+ rapporte que la Suisse a réitéré vendredi son soutien aux « efforts sérieux et crédibles du Maroc visant une solution politique basée sur le compromis » à la question du Sahara marocain, tout en affirmant avoir pris note, dans ce sens, de l’initiative d’autonomie présentée par le Royaume.

« La Suisse soutient les efforts des Nations Unies et le rôle central qu’elles jouent dans le processus concernant la question du Sahara », indique la déclaration conjointe rendue publique à l’issue de la visite effectuée à Berne par le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita.

La Suisse qui « soutient une solution politique en accord avec le droit international et les résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité », dit « rester convaincue que seule la négociation permettra d’aboutir à une solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable ».

+Al Ittihad Al Ichtiraki+ fait savoir que le Festival des « Andalousies Atlantiques » 2021, prévu fin décembre à Essaouira, a été reporté jusqu’au printemps 2022, a annoncé mercredi l’Association Essaouira-Mogador, organisatrice de l’événement.

« La situation marquée par l’incertitude où l’ombre de la pandémie continue de planer, nous impose à opter pour le report du festival jusqu’à mars 2022, dans l’espoir que les choses s’arrangent d’ici le printemps », indique, dans un communiqué, le comité d’organisation de ce rendez-vous artistique annuel.


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut