International › APA

Ethiopie : Abiy ignore les pressions américaines et lance l’offensive au Tigré

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a rejeté les nouvelles pressions des Etats-Unis pour mettre fin aux combats meurtriers entre ses forces et les troupes fidèles au Front régional de libération du peuple du Tigré (TPLF) dans le nord du pays.Dans un communiqué publié mercredi, Abiy a indiqué que son pays allait gérer le conflit seul alors que certains groupes de défense des droits de l’homme avaient mis en garde contre d’éventuels crimes de guerre dans la ville de Mekele, où sont concentrées les forces du TPLF.

L’ultimatum de 72 heures lancé par le Premier ministre éthiopien pour la reddition du TPLF a expiré mercredi et environ 100 soldats du TPLF se seraient déjà rendus.

« Nous exhortons respectueusement la communauté internationale à s’abstenir de tout acte d’ingérence indésirable et illicite », a indiqué le communiqué du bureau du Premier ministre, à un moment où les forces gouvernementales encerclaient la capitale du Tigré, Mekele, avec des chars. « La communauté internationale doit rester à l’écart jusqu’à ce que le gouvernement éthiopien soumette ses demandes d’assistance à la communauté des nations », a ajouté Abiy Ahmed.

Le Conseil national de sécurité des Etats-Unis a indiqué dans une déclaration que Washington soutenait l’initiative de l’Union africaine de dépêcher des envoyés spéciaux à Addis-Abeba pour négocier une trêve.

« Les Etats-Unis appellent à la médiation en Ethiopie et soutiennent les efforts menés par le président (sud-africain) Cyril Ramaphosa et l’Union africaine pour mettre fin à ce conflit tragique, maintenant », a ajouté le Conseil.

La déclaration est un renouvellement de la pression des Etats-Unis, qui avaient déclaré la semaine dernière que Washington se concentrerait davantage sur la paix que sur la médiation, les deux parties ayant durci leurs positions sur la poursuite des combats.

« Même si nous apprécions et comprenons l’intérêt de la communauté internationale à contribuer aux opérations de maintien de l’ordre en cours, nous tenons également à souligner que cela doit être fait conformément au droit international. Cela signifie d’abord et avant tout que la communauté internationale doit rester à l’écart jusqu’à ce que le gouvernement éthiopien soumette ses demandes d’assistance à la communauté des nations », a conclu le communiqué.


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut