International › APA

Huawei ICT Compétition: une expérience étriquée de l’Ivoirien Benjamin Koffi

Dans un élan de sacrifice de soi, l’étudiant ingénieur Benjamin Koffi Konan, réussit à participer au prestigieux concours Huawei ICT Compétition Côte d’Ivoire, mais en dépit de son énergie, connaîtra une expérience étriquée.

Etudiant ingénieur en 3ème année des Sciences et technologies de l’information et de la communication (STIC) à l’Institut national polytechnique Houphouët-Boigny (INP-HB) de Yamoussoukro, Benjamin Koffi Konan, s’engage avec une ferme volonté à participer au concours Huawei ICT Compétition Côte d’Ivoire 2021-2022. 

Cette odyssée, dira-t-il, a commencé le 9 septembre 2021, jour de la récompense des lauréats du concours ICT Compétition précédent, session 2020-2021, qui s’est soldée par le lancement de la prochaine édition à laquelle lui et ses amis ont participé.  

« Nous étions pour la plupart en stage dans différentes entreprises, et il était difficile pour moi de consacrer mon temps uniquement au concours. Mais, étant passionné par les réseaux informatiques, j’ai pu trouver les stratégies nécessaires me permettant de réviser les disciplines telles que HCIA-DataCom, HCIA WLAN et HCIA Secutity », raconte Benjamin Koffi.      

Et ce, jusqu’à ce que le 4 octobre arrive, jour de la compétition préliminaire à laquelle plusieurs étudiants de différentes écoles de la Côte d’Ivoire ont également participé. Beaucoup stressé puisque jugeant sa préparation « peu optimale » qu’il trouvait aussi « peu suffisante » au regard des contraintes en entreprise, où il effectuait son stage, Benjamin croit en son élan.  

« C’est alors que j’ai été tout heureux de voir mon nom apparaitre parmi les 90 premiers, signe de poursuite du concours Huawei ICT Compétition Côte d’Ivoire 2021-2022 », s’exclame-t-il. Retenu, il est galvanisé pour ce concours. 

Dans cette même veine, son stage prend fin à la mi-octobre. Le jeune étudiant se rendit à Yamoussoukro pour sa 3e année d’ingénieur. Finis les embouteillages et les rentrées tardives à la maison qui l’exténuaient et l’empêchaient de se focaliser à 100% sur le concours.      

« Je retournais dans un cadre calme, propice dans lequel je pourrais mieux me préparer pour les échéances à venir », confie-t-il. Pendant ce temps, Huawei commet des experts issus de ses rangs à l’effet de former les 90 candidats sélectionnés, sur les différentes thématiques du concours.

Ils sont instruits sur des thématiques pour aborder aisément le concours, à savoir HCIA et HCIP dans les domaines du Routing&Switching, WLAN et Security. Là, il découvre des notions complémentaires à sa formation. 

« Ce fut une expérience nouvelle et merveilleuse pour moi, car je pouvais échanger librement avec un professionnel du domaine des réseaux informatiques, apprendre, confirmer ou infirmer mes connaissances dans différents concepts que j’avais appris auparavant », affirme-t-il.  

Dans ce parcours, M. Martial Nzepang le marque dans le coaching et la formation, un instructeur qu’il remercie grandement » ainsi que le géant des Télécoms chinois, Huawei pour cette opportunité, qu’il apprécie et encourage à réitérer dans les années à venir.  

« Parallèlement, je continuais à me former avec les cours en ligne que Huawei a mis à notre disposition, j’y découvris beaucoup de protocoles dont j’ignorais l’existence et le fonctionnement, à savoir HRP, VRRP, IGMP, PIM, Routing Protocols etc…. », poursuit-il.  

Ensuite, « nous partîmes compétir pour la finale nationale, et je fus très heureux de me retrouver parmi les 10 premiers de la Côte d’Ivoire. Malheureusement, n’étant pas parmi les trois premiers, je ne pus poursuivre la compétition », souligne le jeune étudiant.  

Benjamin participe néanmoins à la finale sous régionale qui mit en concurrence les 10 premiers de la Côte d’Ivoire et les meilleurs candidats du Benin et du Burkina Faso. A la suite de cette épreuve, il fut classé troisième derrière un candidat du Benin et un condisciple de l’INP-HB.

« Bien que je ne pusse atteindre mon objectif qui était de représenter la Côte d’Ivoire à la compétition régionale, je suis tout de même satisfait, car j’ai beaucoup appris et j’ai aussi rencontré des étudiants d’autres écoles avec qui j’ai des échanges de connaissances », rapporte-t-il.   


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut