International › APA

L’Arabie saoudite célèbre pour la première fois la « Journée de la fondation »

L’Arabie saoudite a célébré mardi 22 février la « Journée de la fondation », une journée mémorable qui marque le jour où l’imam Mohammed Ibn Saoud a établi en 1727 le premier Etat saoudien dans la ville de Dariya, au nord-ouest de Riyad. Décrété le mois dernier par le roi Salmane ben Abdelaziz al-Saoud, cet anniversaire qui exprime la fierté des racines solides de cet État et du lien étroit qui unit ses citoyens avec ses dirigeants, depuis l’ère de l’imam Mohamed Ibn ben Saoud, il y a trois siècles, vient s’ajouter à la fête nationale de l’Arabie saoudite, célébré le 23 septembre de chaque année pour commémorer l’unification des royaumes du Najd et du Hejaz.

Une série d’événements est organisée dans toutes les villes pour mettre en valeur le patrimoine, l’histoire et la culture du royaume.

Dans un post sur Twitter, le roi Salman Ibn Abdelaziz a écrit à cette occasion: « Nous sommes fiers de la célébration de l’anniversaire de la fondation de cet État béni en l’an 1139 de l’hégire (1727). Depuis et jusqu’à aujourd’hui, cet Etat a jeté les bases de la paix, de la stabilité et de la justice ».

Et d’ajouter que « la célébration de cet anniversaire est la commémoration de l’histoire d’un pays, de la cohésion d’un peuple, de la résilience face à tous les défis pour se tourner vers l’avenir ».

Dans une déclaration au site d’information « Sahara Media », le chef du comité d’information de cette journée de la fondation, Mohamed Ben Fahd Al-Harthy a indiqué que cette journée est « chère à nos cœurs car elle nous relie à l’expansion de l’État saoudien pendant trois siècles, et c’est une occasion de se souvenir des sacrifices de nos aïeux, qui ont créé cet État dont nous sommes fiers ».

M. Al Harthy, qui fait fonction de chef de l’Autorité de la radio et de la télévision saoudienne, a expliqué que l’Arabie saoudite « célébrait généralement la fête nationale associée à la fondation du troisième État saoudien par feu le roi Abdelaziz, mais l’occasion du jour de la fondation nous lie à la fondation du premier État saoudien par l’Imam Mohamed Ibn Saoud en 1727 ».

Pour lui, la célébration du jour de la fondation « nous donne un aperçu de la de notre réalité actuelle. Ces dernières années, l’Arabie Saoudite a réalisé sans aucun nul doute un développement sans précédent et s’achemine vers la réalisation de la Vision 2030 qui vise à développer une économie dynamique et prospère mais aussi à bâtir une société vivante et dynamique dont les objectifs portent sur le développement de la qualité de la vie, de la culture, des loisirs, de l’éducation et de la santé. Ce développement, a-t-il poursuivi, « bénéficiera à tous les pays de la région, du fait que Royaume est un pays important et influent entretient des relations avec de nombreux pays ».

Commentant l’événement, le ministre saoudien des Affaires étrangères, le Prince Faiçal Ben Farhan Ben Abdellah Al-Saoud a déclaré que « c’est une occasion qui appelle à la fierté », ajoutant que le décret royal désignant le 22 février en tant que jour de commémoration de la fondation de l’État saoudien est la confirmation que le royaume est une très ancienne nation avec une civilisation et un patrimoine pluridimensionnel et ancré dans l’histoire.

Dans un message vidéo via Twitter le ministre souligné que « le rôle politique agissant du royaume aux niveaux régional et international ne saurait se réaliser sans sa conviction en une approche fondée sur la modération, l’ouverture, le dialogue et la coopération avec les membres de la communauté internationale, de manière à jeter les bases de la paix et la sécurité internationales ».

Les activités célébrant la journée de la fondation ont eu lieu dans les grandes villes, tandis que la capitale, Riyad, était le centre de ces célébrations, au cours desquelles la «marche de la fondation» a été organisée, un grand spectacle où plus de 3.500 acteurs et interprètes y ont participé. Ils ont présenté l’histoire de l’Arabie saoudite pendant trois siècles, son identité culturelle et son patrimoine arabe et islamique, avec des opérettes exécutées par des artistes de renom, à l’instar du Saoudien Mohamed Abdou.

La «marche de la fondation» s’est tenue à l’Oued Namar, près de la ville de la capitale Riyad, et comprenait des expositions visuelles sous forme de panneaux d’exposition, dont le premier portait le nom de « la voix de la terre » et le second, « La situation avant Mani Al-Mouridi », le grand-père des Al Saoud qui a fondé la ville de Dariyah, première capitale de l’État saoudien.

Quant au troisième panneau, il racontait l’histoire de l’arrivée de Mani Al-Muraydi à Najd et de la fondation de la ville de Dariyah, tandis que le quatrième incarnait l’état « d’instabilité ». Le cinquième décrit la « fondation de l’État » par l’Imam Mohamed Ben Saoud et d’autres panneaux retracent l’histoire des « Bannières de l’unité. » et aussi le rôle des femmes dans la construction de l’État saoudien sous le titre « Dames de gloire ».

La marche comprenait des hologrammes qui peignaient des images sur les rochers de la vallée, retraçant l’histoire de la fondation de l’État saoudien, avant de se terminer par des feux d’artifice qui s’élevaient dans le ciel de la capitale Riyad.

Dans le bâtiment du musée de Riyad, une exposition patrimoniale se tenait sous forme de marchés à l’époque du premier État saoudien, c’est-à-dire au milieu du XVIIIe siècle, et elle s’appelait « Najnaj », qui désigne des marchés populaires fréquentés par de nombreuses personnes et mêlés de voix et d’agitation.

Sur le marché, des aliments populaires, des vêtements, des ornements et des ustensiles utilisés à cette époque ont été exposés, dont la plupart sont encore présents dans la vie des gens aujourd’hui. Le marché (Souk), comporte cinq portes chacune menant à l’une des régions du Royaume d’Arabie saoudite (régions du centre, de l’est, du nord, de l’ouest et du sud).


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut