Politique › Sécurité

Le Niger se dote d’un plan de sécurisation des frontières

(c) Droits réservés

Le gouvernement a adopté vendredi en conseil des ministres une politique nationale des frontières pour la période 2019-2035.

Le Niger s’est doté d’une politique nationale des frontière qui devrait favoriser la maîtrise des frontières nationales par leur délimitation et leur démarcation effectives, la promotion de la paix, de la sécurité, du développement durable et de la coopération transfrontalière en vue de la création des conditions de vie nécessaires à l’épanouissement des populations des espaces frontalier.

Il est précisément question pour  le gouvernement de renforcer la présence de l’Etat dans les zones frontalières à travers la sécurité, la gestion de la migration, l’amélioration de l’offre de services publics aux populations, la promotion du développement économique et l’intégration sous-régionale et régionale

L’adoption de ce document intervient dans un contexte où le Niger fait face aux menaces terroristes et à la criminalité transfrontalière organisée. Le Niger est également un point de transit par excellence pour les candidats africains à la migration irrégulière vers l’Europe, via la Libye et l’Algérie.



Commentaire

À LA UNE
Retour en haut