› Politique

L’ex président du Niger, émissaire de la CEDEAO pour la médiation face à la fermeture de la frontière Bénin-Nigéria

@Niamey_ Salou DJIBO ancien présient du Niger et Aurélien AGBENONCI, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération du Bénin

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération du Bénin, Aurélien Agbenonci, a présidé ce lundi 4 novembre 2019, une séance de travail avec une délégation de la CEDEAO conduite par l’ancien président du Niger, Salou DJIBO. Depuis la fermeture des frontières bénino-nigériane, le gouvernement béninois multiplie les rencontres pour un dégel rapide de la situation.

Après la séance de travail entre le chef de la diplomatie béninoise et ses hôtes, une délégation est dépêché à Sèmè-Kraké pour toucher du doigt la réalité sur le terrain afin de rendre compte aux autorités.

Selon nos informations, plus de 1500 camions sont bloqués et immobilisés sur le parc de la frontière Sèmè-Kraké. Les douanes béninoises n’ont rien perçu à cette frontière depuis plus de deux mois. Une grosse perte évaluée à près de 300 millions de FCfa par mois que le Bénin percevait avant la fermeture de ladite frontière.

Selon le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbenonci, les présidents Patrice Talon et Muhammadu Buhari se sont rencontrés à plusieurs reprises. « Quant à moi, le contact est resté permanent avec mon collègue nigérian. Nous poursuivons les discussions. Le gouvernement reste ouvert à trouver des voies et moyens pour surmonter cette situation relative à la fermeture des frontières. Notre pays sous le leadership du président Patrice Talon, n’a pas changé de posture. Nous continuons à être les fervents défenseurs de l’intégration régionale, à entretenir les relations de bon voisinage. De notre côté, aucune mesure restrictive n’a été prise », a-t-il déclaré.



Commentaire

À LA UNE
Retour en haut