International › APA

Lutte contre la sécheresse, social et santé au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce mardi se focalisent sur nombre de sujets notamment la sécheresse qui sévit au Maroc, le dialogue social et la situation épidémiologique dans le Royaume.+L’Opinion+ écrit que face à la sécheresse, et alors que les instructions royales ont été données pour débloquer 10 milliards de dirhams afin d’alimenter un programme exceptionnel pour soutenir les agriculteurs, se maintiennent encore des espoirs pour que le Royaume enregistre des pluies tardives salvatrices.

Selon la Direction de la Météorologie Nationale, les chances de précipitations tardives ne sont pas à exclure, surtout que 25% des précipitations annuelles sont habituellement enregistrées durant les mois de mars, avril et mai. Si elles peuvent sauver les cultures basées sur des semis tardifs et optimiser le fourrage, ces précipitations peuvent également être synonymes de risque d’inondations auquel il convient de bien se préparer.

+Al Massae+ fait savoir que le ministère de l’Intérieur recommande la rationalisation de la consommation d’eau pour faire face à la situation critique au niveau de la plupart des bassins hydrographiques du Royaume.

Ainsi, le ministre de l’Intérieur a souligné la nécessité de redoubler d’efforts pour réduire les gaspillages d’eau dans les canaux de distribution et de production et pouvoir gérer la pression de l’eau. Il a demandé aux walis des régions et aux gouverneurs des différentes préfectures et provinces du Royaume de lancer des campagnes de sensibilisation pour protéger les ressources en eau et rationaliser la consommation d’eau.

Dans une note adressée aux responsables territoriaux, le ministre, ajoute la publication, leur a demandé d’appliquer des restrictions sur les débits d’eau distribués aux usagers, d’interdire l’arrosage des espaces verts à partir des eaux conventionnelles et le lavage des voies et places publiques à partir des eaux provenant de sources naturelles, tout en veillant à empêcher les prélèvements illicites d’eau au niveau des forages, des puits, des sources et cours d’eau et des canaux d’irrigation.

+L’Economiste+, s’intéresse au dialogue social qui va démarrer ce jeudi. Selon le journal, des invitations ont été lancées aux partenaires sociaux, la CGEM et les syndicats les plus représentatifs. Le chef de gouvernement a invité les participants à ce que cette séance soit une occasion pour réfléchir de manière sérieuse et responsable afin de se mettre d’accord sur une charte nationale en la matière.

Celle-ci fixe les droits et les devoirs des différents acteurs et met en place les règles et les structures de base du dialogue.

+Aujourd’hui le Maroc+ cite une déclaration du coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique du ministère de la Santé, Mouad Mrabet qui a fait observer que la décrue rapide de la vague Omicron continue avec la poursuite du ralentissement de la circulation virale sur l’ensemble du territoire national.

Selon ce responsable, le Maroc passe rapidement du niveau orange (modéré) au niveau faible de transmission du SARS-CoV-2 dans sa version Omicron. Le nombre de nouvelles contaminations a diminué de 52% entre la semaine 14-20 février 2022 et celle précédente. Le taux de positivité hebdomadaire des tests a diminué aussi de 7 à 3,5%.

Le taux de reproduction effectif du virus (Rt) est de 0.79. L’amélioration concerne toutes les régions du Maroc, mais certaines provinces sont toujours au niveau modéré (orange).

Le Dr Mouad Mrabet fait remarquer que la vague Omicron n’est pas encore terminée, une autre semaine du niveau vert est nécessaire pour rester conforme aux règles d’évaluation du niveau de transmission; aussi les peu de provinces niveau orange vont passer très probablement au niveau vert. Quant à la question de savoir s’il y aura par la suite une période post ou inter vague, le Dr Mrabet signale qu’il est encore impossible à prédire actuellement. «Restons vigilants, la probabilité d’émergence d’un nouveau variant préoccupant n’est pas nulle», a-t-il indiqué.


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut