International › APA

Maroc: le gouvernement présente son programme anti-sécheresse 

Au lendemain de la rencontre entre le Roi Mohammed VI et le chef du gouvernement Aziz Akhannouch, au cours de laquelle le Souverain a appelé à la mise en place de mesures urgentes pour faire face aux conséquences de la sécheresse, l’exécutif marocain a annoncé ce jeudi son programme visant à atténuer ces effets. »Conformément aux instructions royales (…), le gouvernement a élaboré un programme exceptionnel visant à atténuer les effets du retard des précipitations et à alléger leur impact sur l’activité agricole, en apportant de l’aide aux agriculteurs et aux éleveurs concernés, indique un communiqué du département du chef du gouvernement.

Le Programme s’articule autour de trois axes principaux: le premier concerne la protection du capital animal et végétal et la gestion de la rareté des eaux, le deuxième vise l’assurance agricole et le troisième a trait à l’allègement des charges financières des agriculteurs et des professionnels, précise le communiqué.

Le Fonds Hassan II pour le développement économique et social contribuera avec 3 milliards de dirhams en faveur de ce programme, selon la même source.

Dans le détail, le programme d’action du premier axe, dont le coût s’élève à 281 millions d’euros (3 milliards de DH), porte sur la distribution de 7 millions de quintaux d’orge subventionné au profit des éleveurs et de 400.000 tonnes d’aliments composés au profit des éleveurs de vaches laitières.

 L’objectif étant d’atténuer l’impact de la hausse des prix des aliments du bétail et de la régression des disponibilités en fourrage, pour un coût global de 2,1 milliards de DH, ainsi que la vaccination et le traitement de 27 millions de têtes d’ovins et de caprins, de 200.000 têtes de camelins et le traitement des abeilles contre le Varroa, pour un budget de 28 millions d’euros (300 millions de DH).

Ce programme comprend également la réhabilitation des périmètres de petite et moyenne hydraulique pour l’entretien des équipements et la création d’opportunités d’emploi à travers le développement et la mise à niveau des canalisations et Khettara, pour un budget de 255 millions de DH, l’abreuvement du cheptel à travers l’aménagement et l’équipement de points d’eau, l’acquisition de citernes et camions citernes et l’aménagement de parcours sur une superficie de 10.000 hectares, pour un budget de 224 millions de DH, et l’irrigation de complément pour la pérennisation des vergers nouvellement plantés (de 2 à 5 ans ), aménagés dans le cadre de l’agriculture solidaire sur une superficie de 55.000 hectares, pour un budget global de 121 millions de DH.

S’agissant du deuxième axe du programme, relatif à l’assurance multirisque de l’actuelle campagne agricole, il porte sur l’accélération de la mise en œuvre de l’assurance sécheresse pour les agriculteurs, pour un capital assuré par les agriculteurs atteignant 112 millions d’euros (1,12 milliard de DH) sur une superficie de 1 million d’hectares.

Le troisième axe, relatif à l’allègement des charges financières des agriculteurs et des professionnels, est doté d’un budget de 562 millions d’euros (6 milliards de DH), et vise le rééchelonnement de la dette des agriculteurs, le financement des opérations d’approvisionnement du marché national en blé et aliments du bétail, en plus du financement des investissements innovants en matière d’irrigation.


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut