› Santé

Niger/COVID-19: Le port du masque exigé par les autorités sanitaires

Niger COVID-19
Image d'illustration

Les autorités nigériennes ont pris des mesures visant à la protection des populations contre le COVID-19. Parmi ces mesures figurent le port du masque appelé communément  « bavette » ou « cache-nez ».

Après avoir détecté plusieurs cas confirmés de COVID-19, les autorités sanitaires appellent les populations à la vigilance. Ainsi, les populations nigériennes font preuve de discipline en respectant les mesures édictées par les autorités sanitaires, notamment par le port du masque. Ces masques constituent un moyen de protection des voies respiratoires contre le coronavirus.

Par contre, la mauvaise utilisation de ces bavettes pourrait avoir des conséquences sur la santé. Selon Morou Soumaila, agent au Centre National de la lutte contre la tuberculose et les maladies respiratoires de Niamey, les masques mal utilisés peuvent avoir des conséquences négatives sur la santé de celui qui les porte. «Chaque maladie a sa particularité. Quand on prend par exemple la tuberculose, ce ne sont pas tous les masques qui peuvent vous protéger contre cette maladie» a-t-il expliqué.

Il a également révélé que de nombreux nigériens utilisaient ces masques pour se protéger contre la tuberculose.  D’après des études sur le COVID-19, le meilleur moyen de se protéger contre le virus est le port du masque. «Mais il est recommandé aux professionnels de santé, eux qui sont en haut risque de porter les masques FPPD. Et chacun doit savoir quel genre de masque il porte pour pouvoir le changer au moment propice» a-t-il précisé.

Face à la flambée du prix des masques, beaucoup de nigériens se tournent vers les masques artisanaux ou les turbans. A l’instar de Hinsa Adoum qui ne porte que son turban depuis qu’il a reçu l’information sur les mesures préventives. «Je me sers de ce turban pour me protéger et protéger mon entourage. Avant j’utilisais les bavettes de la pharmacie, mais depuis que les prix ont augmenté je n’ai pas mis pied là-bas. J’ai acheté une bavette artisanale fabriquée par un monsieur de mon quartier, mais là aussi je ne me sens pas beaucoup à l’aise. Mais j’estime que mieux vaut porter ces masques artisanaux que rien», estime Hinsa Adoum.

Notons que le dernier bilan du coronavirus au Niger enregistre 342 cas confirmés dont 11 morts et 28 guéris.

 


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut