Société › Société

Niger : MSF se retire de la ville de Maïné-Soroa

(c) Droits réservés

L’organisation médecins sans frontière a annoncé samedi son retrait de la région nigérienne de Diffa, en proie aux exactions de Boko Haram.

Médecins sans frontières (MSF) a annoncé samedi, 10 août, son intention de mettre fin à ses activités humanitaires à Maïné-Soroa (dans la région de Diffa), localité ciblée par les attaques de Boko Haram.

Le bureau de MSF dans ladite ville sera ainsi fermé trois ans après d’intenses activités sur place. L’organisation venait d’y observer un arrêt temporaire des activités, d’une durée d’un mois, suite à une attaque de son siège le 26 avril dernier.

« Depuis lors [attaque du 26 avril], Médecins sans frontières a essayé de comprendre l’incident mais jusque-là, nous n’avons pas pu identifier qui a fait ça et pourquoi. Du coup, face à cette incertitude, nous nous sommes résolus à fermer le projet pour ne pas exposer nos staffs et nos opérations », précise Abdoul Aziz Mohammed, chef de mission pour MSF dans le pays.

Médecins sans frontière ne quitte pas la région de Diffa toute entière. L’Ong reste dans la ville de Diffa et à Nguigmi.

 

 

 




Commentaire

À LA UNE
Retour en haut