International › APA

Plaidoyer pour le développement de la prospective en Afrique

Les pays africains peuvent s’appuyer sur la prospective pour concrétiser leurs efforts de développement, selon des chercheurs sénégalais.Les Africains doivent avoir leur propre regard sur le futur. Mais cela ne peut pas se faire de manière hasardeuse, a soutenu Dr Alioune Sall, Directeur de l’Institut des futurs africains basé en Afrique du Sud. 

« La représentation du futur par les Africains ne doit pas non plus se faire sur la base d’un simple souhait. Elle doit se faire avec une démarche rigoureuse permettant d’explorer le futur sans complaisance ni avec cruauté. Elle doit être basée sur la prospective (qui vise, par une approche rationnelle et holistique, à préparer le futur de l’être humain) qui peut aider à rentabiliser les lourds investissements de l’Afrique », a affirmé Dr Sall au cours d’un Webinaire sur « Discours et pratiques de la prospective en Afrique ».

Organisé par l’Initiative prospective agricole et rurale (Ipar) et le Rapport alternatif sur l’Afrique (R.A.S.A), le panel virtuel a réuni une centaine de participants.

Poursuivant, Dr Alioune Sall a souligné qu’il faut en Afrique une méthode d’exploration du futur et une collaboration entre théoriciens et praticiens de la prospective pour une transformation socio-économique au bénéfice des populations africaines.

Pour Dr Laure Tall, Directrice de recherche de l’Ipar, la prospective peut permettre à l’Afrique de se projeter dans le futur et optimiser ces ressources. Dans ce cadre, elle a donné l’exemple des recherchées menées par sa structure pour mettre fin aux problèmes d’eau dans la zone des Niayes. « Quand on parle aux décideurs, aux agriculteurs ou aux consommateurs, il faut leur montrer comment arriver dans un futur meilleur. Et la prospective peut aider en cela », a-t-elle dit.

« Dans ce contexte post-Covid-19, il est important de donner aux Africains la capacité de penser l’avenir de l’Afrique par eux-mêmes et pour eux-mêmes. Il faut des outils de la prospective pour construire un avenir radieux du continent », a conclu Nadjirou Sall, président du Conseil national de coopération et de concertation des ruraux (Cncr).


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut