International › APA

Politique, sociale et santé au menu des quotidiens marocains

Le contrôle du gouvernement, la mise en place par la CNSS de bureaux de proximité pour le dépôt de dossiers de remboursement AMO et la situation épidémiologique sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus mercredi.Evoquant le contrôle du gouvernement, qui va bientôt franchir le cap fatidique des 100 jours, +L’Opinion+ écrit que l’Exécutif, qui a plus ou moins bien géré les urgences liées au contexte pandémique, devra être questionné sur le déploiement de son ambitieux programme gouvernemental en vue de la tant espérée relance économique.

Mais il devra l’être sur des bases pragmatiques et réalistes, « en totale rupture avec le court-termisme et la politique des quick-wins à forte charge symbolique et émotionnelle » qui prévalent depuis le déclenchement de la pandémie, avertit le journal.

Car au final et quelles que soient les réponses à apporter, des plus piquantes aux plus douces, « l’important c’est de savoir à quelle mousse nous serons rasés », relève-t-il.

+L’Economiste+ écrit qu’à près de 100 jours d’exercice, l’équipe d’Aziz Akhannouch devra entamer ses premiers crash-tests.

Car, au Maroc, la relance espérée n’est pas encore au rendez-vous, et les dossiers urgents s’empilent sur les bureaux, tels que l’emploi sur lequel le nouveau gouvernement est très attendu, explique la publication.

Sur la liste aussi, l’interminable supplice des régimes de retraite dont l’équilibre financier et la pérennité sont menacés, comme l’a signalé l’Autorité de contrôle des assurances, ajoute-t-il.

+Aujourd’hui le Maroc+, qui aborde la mise en place par la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale (CNSS) de bureaux de proximité pour le dépôt des dossiers de remboursement Assurance Maladie Obligatoire (AMO), souligne que cette démarche, « une première dans le domaine des prestations sociales », intervient notamment en préparation à l’arrivée imminente de millions de nouveaux assurés, avec la généralisation de la protection sociale.

Avec les dossiers de maladie, il s’agit d' »un autre pas important franchi », après que le Maroc avait lancé avec succès le paiement des vignettes automobiles et des factures à travers des guichets autres que ceux de l’administration, estime le quotidien.

Des expériences qui pourraient et devraient facilement être dupliquées et étendues, sans modération, à d’autres domaines et activités y compris et surtout dans le service public, recommande-t-il.

+Al Ittihad Al Ichtiraki+ relève que les cas Covid-19 liés au variant Omicron sont de plus en plus nombreux à être recensés au Maroc, qui vient d’enregistrer le premier décès dû à la nouvelle souche du virus, a indiqué, mardi, le ministère de la Santé et de la Protection sociale.

Le décès concerne une femme âgée qui n’avait pas encore reçu la troisième dose de rappel du vaccin anti-Covid, sachant que 7 autres personnes contaminées par ce variant ont été admises aux services de réanimation et de soins intensifs, a-t-on précisé dans le bilan bimensuel de la situation épidémique au Maroc.


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut