International › APA

Présidentielle ivoirienne: «Tout le monde aspire à contribuer à la vie d’un pays» (Toh Bi)

L’ancien préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi Irié dont des jeunes ont déposé lundi le dossier de candidature à la présidentielle ivoirienne d’octobre prochain, a affirmé mardi que « tout le monde aspire à contribuer la vie d’un pays ».M. Toh Bi s’exprimait dans une vidéo diffusée sur sa page officielle facebook depuis un village du sud ivoirien où il dit y être pour se reposer.

«Qu’est-ce que je vais démentir? Il y a des jeunes qui m’ont suivi pendant tout le temps que j’étais dans ma fonction. Donc s’ils sont allés exprimer leur désir d’une certaine façon,  je n’ai pas compris toute cette panique, toute cette agitation », a-t-il expliqué.

 « Tout le monde aspire à contribuer à la vie d’un pays. Notre temps n’est peut-être pas venu aujourd’hui de servir au niveau suprême, mais bon, ce sont des aspirations», a soutenu M. Toh Bi sans condamner l’acte posé par ces jeunes qu’il entend rencontrer à son retour à Abidjan.

 « Le week-end dernier, il y a des jeunes qui m’ont appelé et m’ont dit qu’on va aux élections présidentielles et on souhaiterait avoir quelqu’un comme vous. Je leur ai dit non, écoutez, il y’a des dispositions légales, ensuite une élection ça se prépare au minimum quelques mois. Donc c’est quelque chose d’un peu plus compliqué que cela. Le lundi (hier), j’ai encore reçu un autre groupe de jeunes qui disent qu’ils vont poser un acte symbolique pour montrer qu’ils ont besoin de gens nouveaux dans l’arène politique», a expliqué auparavant l’administrateur civil.

Loin d’être paniqué et perturbé, il dit « lire autrement» l’acte de ces jeunes. « Il y a peut-être un désir de renouvellement de la classe politique et s’ils ont évoqué mon nom, ils pourraient évoquer le nom de beaucoup de personnes qui sont dans le privé, dans le public», a justifié M. Toh Bi indiquant que «je vais rencontrer ces jeunes, je vais analyser leur acte ».

« Je suis dans une certaine réserve administrative de par ma fonction. Il y a des choses auxquelles je n’ai pas droit de par la loi. Mais je comprends également ces jeunes », a-t-il ajouté.

Lundi dernier, un groupe de jeunes conduit par M. Sio Daniel,  a déposé au siège de la Commission électorale indépendante (CEI, organe électoral) à Abidjan, un dossier de candidature de M. Toh Bi pour l’élection présidentielle du 31 octobre prochain.

 Un dépôt de candidature qui a suscité beaucoup de réactions dans l’opinion publique ivoirienne. La semaine dernière, M. Toh Bi a annoncé sa démission de son poste de préfet d’Abidjan.

« Le mercredi 26 août 2020, j’ai présenté ma démission à ma hiérarchie. Pour l’honneur et pour le respect de ma conscience, j’ai décidé de quitter mes fonctions de préfet du département d’Abidjan. Au moment où j’aborde volontairement un autre pan de ma vie,  je voudrais vous dire à tous merci et au revoir», avait-il écrit sur sa page facebook.


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut