International › APA

Presse numérique ivoirienne: le REPPRELCI remet des chèques à 22 entreprises bénéficiaires du fonds exceptionnel Covid-19

Le Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI) a procédé samedi à une remise de chèques à 22 entreprises de presse numérique impactées par la Covid-19, d’un coût d’un peu plus de 18 millions Fcfa, à la suite d’un fonds exceptionnel octroyé par le gouvernement ivoirien.La remise des chèques de ce fonds exceptionnel octroyé par l’Etat de Côte d’Ivoire, a eu lieu au siège du REPPRELCI à Adjamé, une cité dans le nord d’Abidjan, au cours d’une cérémonie.

Le président du REPPRELCI, Lassina Sermé, a « remercié l’Etat de Côte d’Ivoire pour son engagement envers la presse en Côte d’Ivoire en général et en particulier la presse numérique », qui a aussi subi les effets néfastes de la Covid-19.

Ce fonds exceptionnel vise notamment à atténuer l’impact de la pandémie de la Covid-19 sur les entreprises de presse numérique, un secteur en  forte croissance avec l’avènement de la société de l’information.

M. Sermé a rappelé que le REPPRELCI a, dès le déclenchement de la pandémie de Covid-19, élaboré un projet de résilience économique qui a été soumis à l’Etat par l’intermédiaire du ministère de la Communication et des médias.

« C’est suite à cette requête du REPPRELCI que l’Etat a décidé d’octroyer un peu plus de 18 millions Fcfa à 22 entreprises de presse numérique en Côte d’Ivoire », a ajouté le président du REPPRELCI.

L’Etat, soulignera-t-il, a décidé de passer par le REPPRELCI, la faîtière des entreprises de presse numérique en Côte d’Ivoire, pour pouvoir dispatcher ce fonds exceptionnel aux organes de la presse numérique bénéficiaires.

Adama Bakayoko, directeur général du Groupe Woroba.net, entreprise bénéficiaire de ce don, a salué cet acte du gouvernement,  avouant que  » c’est un baume au cœur, cela va nous aider à supporter les difficultés liées à cette pandémie ».

Quant à Michelle Pépé, gérante et directeur de publication du média Timbo, elle s’est félicitée de ce « geste salutaire et appréciable », souhaitant que ce soit le début d’une prise en compte encore plus renforcée des médias numériques.

M. Camara Bangali, sous-directeur en charge du suivi-évaluation et du contrôle au Fonds de soutien et de développement de la presse (FSDP), a fait observer que « c’est la concrétisation d’une promesse faite par le ministre (de tutelle) à l’effet de soutenir les entreprises de presse numérique » touchées par la Covid-19.

Selon M. Camara Bangali, le ministre de la Communication et des médias, Sidi Tiémoko Touré, avait promis 200 millions de Fcfa pour les acteurs du secteur des médias. Et, c’est cela qui a été réalisé à travers le FSDP, où étaient logés ces fonds.

« Prenant la mesure de la situation des entreprises de presse en ligne après la notification de la pandémie de la Covid-19 en Côte d’Ivoire, le REPPRELCI  dans son rôle fédérateur a élaboré et proposé à l’État de Côte d’Ivoire par le truchement du ministère de la Communication et des médias le 07 avril 2020, un plan de soutien et de relance des activités de la presse numérique évalué à 500 millions de FCFA », a expliqué M. Sermé.

« Nous remercions le gouvernement à travers le Fonds de soutien et de développement  de la presse (FSDP) pour ce don, une grande première pour la presse en ligne qui n’est toujours pas éligible aux prestations du FSDP », a poursuivi le président du REPPRELCI, plaidant auprès du gouvernement « pour la signature des décrets d’application du FSDP conformément à la nouvelle loi de 2017 sur la presse qui prend en compte la presse en ligne ou la presse numérique ».

Recevant l’ensemble des acteurs de la presse le jeudi 23 avril 2020, le ministre de la Communication et des médias, M. Sidi Tiémoko Touré, a annoncé la mise à disposition de tous les acteurs du secteur des médias y compris la presse en ligne, une subvention exceptionnelle de 200 millions de FCFA sur le budget du Fonds de soutien et de développement  de la presse (FSDP). Ainsi, un accord de financement a-t-il été signé le jeudi 23 juillet 2020 entre le FSDP et le REPPRELCI.

En sa qualité de faîtière des médias numériques, le REPPRELCI a été retenu à travers cet accord pour la mise en œuvre des diligences qui prévoient notamment le reversement d’un montant de 836 145 FCFA à chacune des 22 entreprises de presse en ligne légalement constituées et figurant dans le tableau de répartition, soit un montant total de 18 395 190 FCFA .

L’Etat ivoirien a adopté  en 2017 un nouveau régime juridique de la presse qui prend en compte la presse numérique. Mais, pour le volet des subventions, il reste un décret d’application qui devrait permettre d’accompagner les médias numériques à l’instar de la presse imprimée.

Créé en 2006, le REPPRELCI regroupe les acteurs de la presse numérique en Côte d’Ivoire. Cette faîtière des médias numériques ivoiriens s’est donnée pour mission d’organiser, structurer et promouvoir la presse numérique en Côte d’Ivoire.


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut