› Société

Révision du Statut général de la Fonction publique : Les centrales syndicales dénoncent le non-respect du processus (Déclaration)

Révision du Statut général de la Fonction publique : Les centrales syndicales dénoncent le non-respect du processus

DECLARATION DES CENTRALES SYNDICALESREPRESENTATIVES ET DES SYNDICATS NON AFFILIÉS RELATIVE AU PROCESSUS DE REVISION DU STATUT GENERAL DE LA FONCTION PUBLIQUE DE L’ETAT

Réunis en session extraordinaire ce jour lundi 21 juin 2021, les centrales syndicales représentatives CDTN, CNT, CGSL-Niger, USTN, USPT et les syndicats non affiliés SYNPHAMED et SMES font la déclaration dont la teneur suit :

-Considérant la rencontre entre le Président de la République et les représentants des Centrales Syndicales représentatives du Niger ;

– Considérant le non-respect du processus de révision du Statut Général de la fonction publique ;

Considérant le mépris royal de la Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative sur les principes élémentaires de partenariat avec les organisations syndicales en violation des conventions 98 et 135 respectivement sur la négociation collective et la protection des représentants des travailleurs et leur implication dans le processus d’élaboration et/ou de révision et d’adoption du Statut Général de la Fonction Publique de l’Etat ;

– Considérant les correspondances des organisations syndicales adressées à la Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative sur ledit processus ;

Considérant le caractère paritaire et la compétence du Conseil Consultatif de la Fonction Publique ;

-Constatant le caractère expéditif et la précipitation qui entourent la révision du Statut Général de la Fonction Publique de l’Etat ;

Relevant la duperie et la machination qui entachent cette révision ;

Relevant le caractère insultant du laps de temps imposé aux organisations syndicales pour présenter leurs observations et amendements ;

Relevant l’esprit dictatorial et moyenâgeux affiché par la Ministre et ses collaborateurs à la réunion avortée du Conseil Consultatif de la Fonction Publique du 16 juin 2021 ;

Relevant que l’avant-projet soumis aux membres du Conseil Consultatif de la Fonction Publique remet en cause les acquis des fonctionnaires et des agents contractuels de l’Etat ;

Notant avec amertume et indignation que ledit document ne prend aucunement en compte les préoccupations légitimes exprimées par les organisations syndicales y compris celles ayant déjà fait l’objet d’accord avec le gouvernement ;

Conscients que ce document d’avant-projet n’est ni plus ni moins qu’un recul grave pour les fonctionnaires et des agents contractuels de l’Etat ;

Les Bureaux Exécutifs de la CDTN, de la CNT, de la CGSL-Niger, de l’USPT, de l’USTN, du SYNPHAMED et du SMES :

  1. Condamnent le manque d’intérêt et l’amateurisme dont fait preuve la Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative dans la conduite du processus de révision du Statut Général de la Fonction Publique.
  2. Exigent la préservation des acquis et la prise en compte des préoccupations des fonctionnaires et des agents contractuels de l’Etat dans l’avant-projet du Statut Général de la Fonction Publique.
  3. Exigent la pleine implication des organisations syndicales dans le processus de révision.
  4. Mettent en garde la Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative contre toute tentative de remise en cause des acquis des fonctionnaires et des agents contractuels de l’Etat.
  5. Prennent à témoins l’opinion nationale et internationale des agissements nuisibles et les intentions macabres de la Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative du Niger.
  6. Tiennent la Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative pour seule et unique responsable de la détérioration du climat social.

Lancent un appel pressant à l’ensemble des organisations syndicales et leurs militants pour une mobilisation générale afin de faire échec à toutes velléités de remise en cause des acquis.signatures centrales syndicales 21 06 2021

Fait à Niamey, le 21 juin 2021

 


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut