International › APA

Sahel: la sécurité des Français sera renforcée (Macron)

Le président français, Emmanuel Macron a annoncé, ce mardi, que la sécurité de ses compatriotes allait être renforcée au Sahel, deux jours après la mort de six parmi eux au Niger.« J’ai décidé de renforcer les mesures de sécurité pour nos ressortissants dans la région. Nous poursuivons l’action pour éradiquer les groupes terroristes avec l’appui renforcé de nos partenaires », a-t-il déclaré dans un tweet, sans donner de détails sur les mesures qui devraient être mises en place.

Dimanche 9 août dans la matinée, deux Nigériens et six Français comprenant des salariés de l’ONG Acted ont été abattus par des hommes armés venus à moto à Kouré, au sud-est de Niamey. L’attaque n’est pas encore revendiquée mais Macron la qualifie de « manifestement terroriste ».

« Nous mettons tout en œuvre pour soutenir les familles des victimes et répondre à l’attaque qui a coûté la vie à six de nos compatriotes et à deux Nigériens. Membres de l’ONG Acted, ces six jeunes témoignaient d’un engagement remarquable pour les populations », a soutenu le chef d’Etat dans un second message posté à la fin du conseil de défense qu’il présidait en visioconférence depuis son lieu de vacances, le fort de Brégançon.

Le ministère nigérien de l’Intérieur a assuré qu’une enquête et des opérations de ratissage « sont en cours en vue de dénicher les auteurs de ces actes ignobles et de renforcer la sécurité dans la zone ». L’armée nigérienne a quadrillé la zone du crime, une vaste région boisée, survolée par des avions de chasse français.

Des agents de la police scientifique ont procédé à des prélèvements à côté des pompiers qui s’apprêtaient à enlever les corps, constatait l’AFP sur place.

La France est militairement engagée au Sahel avec quelque 5100 éléments déployés dans le cadre de la force Barkhane. Elle accompagne les pays africains du G5 Sahel dont le Niger pour lutter contre les groupes terroristes.

Ces derniers mois, les forces conjointes ont multiplié les offensives dans la région, en particulier dans la zone dite des « trois frontières » entre Mali, Niger et Burkina Faso.

Avant cette attaque au Niger, des individus non identifiés avaient ouvert le feu vendredi à l’est du Burkina Faso sur des populations surveillant un marché de bétail. Une vingtaine de morts et de nombreux blessés furent décomptés par le Colonel Saidou Sanou, gouverneur de la région.


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut