Société › Education

Session 2021 du BEPC : La HALCIA appelle les candidats à éviter la fraude et la corruption

Session 2021 du BEPC : La HALCIA appelle les candidats à éviter la fraude et la corruption

La Haute Autorité de Lutte Contre la Corruption et les Infractions Assimilées  (HALCIA) a, dans un communiqué publié le 15 juin 2021, appelé les candidats aux Epreuves des examens du Brevet d’Etudes du Premier Cycle du Second Degré (BEPC), session 2021, à éviter la fraude et  la corruption.

Dans ce communiqué, la HALCIA appelle l’ensemble des acteurs à s’impliquer  ‘’pour des examens propres, débarrassés de corruption et autres infractions assimilées, comme la fraude’’.

‘’La corruption en milieu scolaire constitue une menace grave pour le système éducatif de notre pays. En effet, l’enquête conduite dans le cadre du processus d’élaboration de la Stratégie Nationale de Lutte contre la corruption a révélé que 78,16% des répondants perçoivent  que les services éducatifs sont fortement affectés par la corruption’’ relève le communiqué de l’institution de lutte contre la corruption.

Elle demande, à cet effet, aux candidats de ne pas être ’’auteur, co-auteur ou complice de cette descente aux enfers de l’école nigérienne’’.

En plus, la HALCIA rappelle à tous les Candidats, Parents d’élèves, Directeurs régionaux et Départementaux de l’Education Nationale, Présidents des jurys, Correcteurs, Surveillants et autres acteurs impliqués dans l’organisation des examens du BEPC, session 2021, que, selon l’ordonnance  du 6 juin 1996, déterminant et réprimant les fraudes aux examens et concours, ‘’toute fraude commise aux examens et concours qui ont fait l’objet d’accès à un emploi public ou un établissement public de formation ou l’obtention d’un diplôme délivré par l’Etat, constitue un délit’’.

‘’L’article 2 de la même ordonnance dispose que  ‘’sera puni d’un emprisonnement d’un mois à trois ans et d’une amende de 100.000 à 500.000 francs CFA ou de l’une de ces peines seulement, tout individu qui sera auteur ou complice de l’un des actes énoncés à l’article premier’’ a, encore, averti le gendarme de la lutte contre la corruption au Niger.

Cette même ordonnance précise, enfin, que ‘’la tentative de fraude sera punie comme le délit lui-même’’.

La HALCIA indique, par ailleurs, que le téléphone portable constitue ces derniers temps aussi,  un moyen de fraude et de tricherie lors des examens et concours.

Par conséquent, elle ‘’attire  l’attention et  rappelle que le port du téléphone portable pendant le déroulement des examens est interdit par la Circulaire  du 1er février 2012 du Ministère de l’Education Nationale’’.

La HALCIA rassure, enfin, de tout son soutien et  réitère ses vœux de pleins succès aux examens du BEPC à tous les candidats.

Les épreuves écrites du BEPC débuteront le mardi 22 juin prochain sur toute l’étendue du territoire du Niger, indique-t-on.


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut