› Politique

Un atelier régional sur les dynamiques de décentralisation et de gouvernance le 20 novembre

La ville de Niamey

Un atelier régional de haut niveau sur les dynamiques de décentralisation et de gouvernance, facteurs de paix, de stabilité et de prévention des conflits au Sahel, se tiendra à Niamey (Niger) du 20 au 22 novembre 2019 à l’hôtel Radisson Blu.

Cette rencontre atelier a pour objectif d’esquisser des pistes d’actions  et de résultats collectifs  pour faire de la décentralisation  et de la gouvernance locale , des instruments de lutte contre la pauvreté et de la promotion de la paix, de la prévention des conflits et de la cohésion sociale dans la zone du Liptako-Gourma.

Les résultats qui sortiront des travaux de cet atelier doivent permettre d’accélérer la mise en œuvre de l’Agenda 2030 et les objectifs de développement durables (ODD), tout en mettant un accent particulier sur la coopération transfrontalière et sur les zones et communautés fragiles.

Rappelons que cet atelier est commandé par le contexte régional du Sahel caractérisé par un développement marqué par une grande vulnérabilité économique et sociale engendrée par une insécurité multiforme dont entre autres la criminalité transnationale, l’extrémisme violent, le terrorisme, les migrations irrégulières et les changements climatiques. Toutes choses qui donnent à la situation un caractère régional et global des défis auxquels est confrontée la zone du Sahel.
Des représentants des organisations sous-régionales de la CEDEAO et de l’UEMOA, des institutions nationales telles les associations des autorités et des collectivités locales participeront à cet atelier, indique-t-on.

Il est organisé par le PNUD, le Ministère fédéral de la coopération économique et du développement de l’Allemagne et l’Alliance Sahel.



Commentaire

À LA UNE
Retour en haut