› Santé

200 millions de FCFA injectés par semaine pour la gratuité des soins

Dr. Idi illassou Mainassara, ministre en charge de la santé au Niger

(Agence Nigérienne de Presse)_ L’Etat du Niger débloque la somme de 200 millions de FCFA par semaine depuis près de  6 mois pour accompagner la gratuité de soins, annonce ce samedi 25 octobre  le ministre en charge de la santé Dr. Idi illassou Mainassara devant les parlementaires.

Le ministre a fait cette annonce au cours d’une séance à l’assemblée nationale sur les préoccupations suivantes :  à quand la réforme dans nos hôpitaux publics ? La question du traitement équitable des patients dans les centre de santé ; l’opérationnalisation à 100% de  l’Hôpital de référence de Niamey ; les mesure prises pour inaugurer dans les meilleurs délais l’hôpital de district de Bagaroua.

Le ministre a rappelé que le Niger s’est doté d’une Politique Nationale de Santé dont la vison est de faire du Niger un Etat qui aspire être une nation moderne et émargent où les citoyens bénéficient d’un accès universel aux soins et services de santé de qualité sans aucune forme d’exclusion ou de discrimination avec leur pleine  participation et pour mettre en œuvre cette politique , chaque 5 ans un Plan de Développement Sanitaire(PDS) est élaboré avec pour objectif le renforcement de la demande et l’offre de soins et de services de qualité à toute la population   .

S’agissant de la question du reforme, le ministre d’annoncer que cette réforme hospitalière a démarré en 2007 et d’ajouter qu’un projet de loi de la reforme hospitalière a été élaboré et présentement soumis à l’appréciation des juristes.
Pour la prise en charge équitable des patients, le ministre a indiqué que beaucoup d’actions sont menées pour améliorer la prise en charge équitable dans la transparence et la discipline des patients.

‘’Actuellement L’Hôpital General de  Référence (HGR) n’est pas opérationnel à 100%, car depuis son lancement officiel, l’HGR s’est  engagé dans une logique d’ouverture progressive des services’’, a répondu illiassou Mainassara qui ajoute qu’un plan de mise en l’échelle a été élaboré pour rendre opérationnel tous les services du HGR.
Le Ministre de préciser que pour assurer une complémentarité le ministère de la santé en collaboration avec la Direction de l’Organisation des Soins à créer un cadre de partage et de mutualisation des actions appelé réseau hospitalier .

Selon le ministre à cette date, la chirurgie et la chimiothérapie sont possibles au Niger et la radiothérapie débutera avec l’acquisition prochaine d’un  l’appareil  pour ce besoin.
Dr .Idi illiassou  a par la suite donné des explications par rapport à la construction de l’Hôpital de district de Bagaroua.
Au sortir du débat, le ministre de la santé  a indiqué certaines situations soulevées par les députés sont réelles par contre d’autres sont inexactes. Il a fait remarquer qu’au Niger la gratuité de soins pour femme et enfant de moins de 5 ans est réelle au Niger ainsi que la prise  charge des cancers génitaux féminins.



Commentaire

À LA UNE
Retour en haut