International › APA

Côte d’Ivoire : des « solutions » pour la compétitivité de la filière ananas

Le pays veut parvenir à la deuxième transformation avec notamment la valorisation des sous-produits dans le cadre du Projet des chaînes de valeur compétitives pour l’emploi et la transformation économique (PCCET).A l’invitation du Projet des chaines de valeur compétitives pour l’emploi et la transformation économique (PCCET), les acteurs de la chaine valeur ananas se sont retrouvés les 17 et 18 octobre 2022 à Grand-Bassam, à 40 Km au Sud-est d’Abidjan pour réfléchir sur les enjeux du secteur.

Cette rencontre visait notamment à restituer et à valider les résultats de la mission d’échanges avec les acteurs ; à analyser de manière participative les difficultés et goulots d’étranglement de la chaîne de valeur ananas.

Elle a également permis d’analyser les perspectives et les changements souhaitables et faisables, ainsi que les obstacles concrets au changement et le rôle de chaque acteur. Les parties ont formulé des recommandations pour lever les insuffisances identifiées dans les chaînes de valeur.

Durant deux jours, les équipes du PCCET et les professionnels du secteur ont planché sur des questions telles que la disponibilité du matériel végétal, la concurrence spatiale entre ananas et culture pérenne d’exportation, la main d’œuvre, la logistique, le matériel agricole et l’accès aux financements.

Au terme des travaux, M. Arthur Coulibaly, conseiller du Premier ministre et coordonnateur du PCCET a réitéré la volonté des autorités ivoiriennes à redynamiser une filière qui a longtemps été une référence en Côte d’Ivoire.

« La Côte d’Ivoire était un grand pays producteur. Aujourd’hui, notre production tourne autour de 50.000 tonnes alors que nous étions à près de 230.000 tonnes. L’idée, c’est de voir comment nous pouvons gagner en compétitivité et en qualité au niveau international », a déclaré Arthur Coulibaly.

L’atelier de Grand-Bassam est l’une des étape clés pour valider le plan d’actions afin d’arriver à cet objectif. Pour sa part, Emmanuel Dolly, représentant la filière ananas, s’est félicité de l’organisation de cette rencontre qu’il a qualifiée de « décisive » pour les producteurs.

Il a par ailleurs salué les actions menées en faveur du secteur de l’ananas par l’Etat, au nombre desquelles figurent les 2 milliards de F Cfa octroyés en 2020-2021 pour accroître la résilience des acteurs au plus fort de la crise de la Covid-19.

Financé par la Banque mondiale et mis en œuvre par une Unité de coordination rattachée à la Primature, le PCCET vise à accompagner le gouvernement ivoirien dans le processus de transformation de l’économie ivoirienne.


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut