International › APA

Côte d’Ivoire : ouverture de lignes de bus à Yamoussoukro

Ces lignes de bus entrent dans le cadre du projet de mobilité de cette ville symbole, la capitale politique ivoirienne, qui abritera des matchs de la CAN 2023.Le Premier ministre ivoirien Patrick Achi a procédé ce vendredi 23 décembre 2022 au lancement officiel des activités de la Sotra, une structure publique de transport urbain, en présence des autorités administratives, coutumières et des populations.

Selon les études menées par les différents départements en charge du réseau d’exploitation de la Sotra, six lignes ont été identifiées pour desservir la ville de Yamoussoukro. Mais, pour ce lancement des activités, quatre lignes seront desservies notamment les lignes 331, 332, 333 et 335.

Le directeur général de la Sotra, Méité Bouaké, a indiqué que ces lignes couvrent une distance cumulée de 74 Km et comptent 12 terminus, mentionnant que ces quatre lignes seront exploitées avec un parc de 30 autobus neufs.

Pour l’amélioration de la mobilité urbaine, au-delà du Grand Abidjan et en prélude aux préparatifs de la CAN 2023, le ministère ivoirien des Transports, à travers la Sotra, procède depuis 2019 au déploiement des lignes d’autobus dans les villes périphériques d’Abidjan ainsi que dans les villes hôtes de la CAN 2023.

Cette implantation intervient après celle de Anyama, de Bingerville, de Bouaké et de Grand-Bassam. L’expérience de Bouaké, la métropole du centre ivoirien, selon M. Méité Bouaké, « au départ s’avérait très difficile (mais) a eu un impact positif sur le fonctionnement de la ville ».

« Démarrée avec un parc de 30 autobus, nous avons aujourd’hui 55 autobus à Bouaké. L’effectif, quant à lui, est passé de 187 agents à 223 agents à ce jour », a relevé M. Méité Bouaké. Depuis son installation en septembre 2021, la Sotra à Bouaké a enregistré environ 7,5 millions de passagers et transporte aujourd’hui plus de 40.000 passagers par jour.

Au niveau de Yamoussoukro, il a annoncé une 5e ligne qui prendra son départ à Kani pour terminer son parcours à Mofètè. Pour l’exploitation et l’administration de ce réseau, 150 agents ont été déployés et devraient être progressivement remplacés par des agents recrutés au plan local.

La Sotra envisage de se déployer à San Pedro (Sud-ouest) et à Korhogo (Nord) avant la CAN 2023. Le Premier ministre ivoirien a déclaré qu’avec le lancement du réseau du bus urbain de la Sotra, à Yamoussoukro, l’Etat veut développer les villes secondaires et celles de l’intérieur.

« La vision du président de la République, c’est celle de tous les pays développés, avoir une capitale certes politique, mais des capitales à l’intérieur qui sont des foyers de croissance, d’emplois et de développement », a-t-il renchéri.

Le ministre des Transports, Amadou Koné, s’est dit « plus heureux, car Yamoussoukro ne saurait rester en marge de l’amélioration de la mobilité urbaine de nos populations, dans un contexte où le transfert de la capitale est en marche ».

Il a fait observer que les 30 autobus lancés sur ces quatre lignes à Yamoussoukro ont coûté 3 milliards de Fcfa en raison de 100 millions de Fcfa par bus et en plus de l’implantation de la future administration, le coût d’investissement s’élève à 4 milliards de Fcfa.


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut