› Politique

Diplomatie : « le Niger est un exemple de démocratie », selon l’Ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations unies

En visite de travail au Niger, l’Ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations Unies, Mme Linda Thomas-Greenfield, a été reçu en audience le 26 octobre 2021 par le Président de la République SEM. Bazoum Mohamed. A cette occasion, la diplomate américaine a vanté la stabilité politique du Niger qui s’est traduite cette année par la première passation de pouvoir pacifique et démocratique de son histoire. Elle a également assuré le Chef de l’Etat de l’engagement de son pays à accompagner le Niger à relever ses défis de développement afin d’instaurer ensemble, la paix et la prospérité pour tous.

 

 

C’est en compagnie de l’Ambassadeur des Etats-Unis au Niger, SE. Paul Eric Whitaker, que la diplomate américaine a été reçue au Palais de la Présidence de Niamey par le Président Bazoum Mohamed qui avait à ses cotés, le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Hassoumi Massaoudou.

Peu après l’audience présidentielle, l’Ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations Unies s’est exprimée face à la presse. L’occasion pour Mme Linda Thomas-Greenfield, d’exposé les grands axes de ses échanges avec le Chef de l’Etat nigérien. Elle a annoncé qu’elle a réitéré au Président Bazoum, « les félicitations du gouvernement des Etats-Unis pour son investiture et particulièrement pour la première passation de pouvoir pacifique et démocratique au Niger d’un Président à un autre».« Le Niger donne un exemple clair de ce à quoi ressemble la démocratie », a estimé la diplomate américaine qui a déclaré avoir passer en revue avec le Président de la République, « les nombreuses façons dont les Etats Unis et le Niger travaillent ensemble,  de la diplomatie au développement en passant par la démocratie et la défense ».

Diplomatie et développement

Sur le plan diplomatique, Mme Linda Thomas-Greenfield a souligné avoir remercier le Président de la République « pour le leadership constant et continu » du Niger sur le Conseil de Sécurité des Nations Unies et le rôle du Niger au sein des missions de maintien de la paix des Nations Unies au Mali et en République Centrafricaine. « Le Niger a été un partenaire solide pendant son mandat au Conseil de Sécurité des Nations Unies ces deux dernières années et dans le soutien à la sécurité au Sahel », a-t-elle reconnu.

En matière de développement, l’Ambassadrice Thomas-Greenfield a assuré que « les Etats-Unis continueront de promouvoir une croissance économique inclusive avec nos partenaires du Niger. Dans un paysage caractérisé par des défis complexes, nos efforts conjoints permettront à terme de créer un avenir meilleur pour les Nigériens ». La diplomate américaine a rappelé, dans ce cadre, l’intervention des Etats-Unis pour combattre la pandémie du COVID-19 avec une aide du gouvernement américain de 22,2 millions de dollars et un don de 300.000 vaccins Johnson & Jonhson via l’initiative COVAX.

Démocratie et Défense

En matière de Démocratie, SE. Linda Thomas-Greenfield, a indiqué avoir échanger avec le chef de l’Etat, « la manière dont la protection des droits civils et des libertés civiles, telles que la liberté d’expression et la liberté de la presse, jouent un rôle important dans le renforcement de la légitimité de chaque gouvernement ». Pour la diplomate américaine, « ces efforts contribuent également à lutter contre l’extrémisme violent ».

Enfin, en matière de Défense et de sécurité, « un enjeu clé pour la région », la diplomate américaine a estimé que « les partenaires du Niger doivent aborder la question de la sécurité ensemble ». Pour l’Ambassadrice Thomas-Greenfield, « une véritable sécurité collaborative signifie un partenariat cohérent entre les forces de sécurité et la communauté, dans laquelle la sécurité est inclusive, équitable et respectueuse des droits humains ». A cet effet, a-t-elle fait savoir, « j’ai exprimé nos graves préoccupations concernant les informations selon lesquelles des mercenaires russes pourraient être déployés au Mali et le risque que cela poserait pour la paix et la sécurité dans l’ensemble du Sahel».

L’ambassadrice des USA aux Nations Unies a aussi annoncé avoir évoquer avec le Président Bazoum,  les objectifs communs aux deux pays, notamment, la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent. « Nous espérons que le Niger travaillera avec nous sur notre objectif commun, lutter contre le terrorisme et refuser l’extrémisme violent », a ajouté Linda Thomas-Greenfield qui a assuré aux autorités que son pays va aider le Niger à atteindre ces objectifs en promouvant le développement et la bonne gouvernance.

« Les Etats-Unis sont attachés à l’avenir du Niger. Ensemble, nous travaillerons sur nos priorités communes et nous nous concentrerons sur l’instauration de la paix et de la prospérité pour tous ».

A la fin de son adresse aux médias nationaux et internationaux, SE. Linda Thomas-Greenfield n’a pas manqué de souligner qu’elle a abordé avec le Chef de l’Etat, les nombreuses initiatives sur lesquelles lui et son administration travaillent. « J’ai eu vent de l’accent qu’il met sur l’éducation en général et particulièrement de la jeune fille, les efforts pour accroitre la croissance économique et les plans pour augmenter l’effectif et la capacité de l’armée nigérienne pour contrer les menaces à la sécurité régionale », a loué la diplomate américaine. « Nous acclamons le travail acharné du gouvernement nigérien sur ses fronts », a conclu Mme Linda Thomas-Greenfield.

Un partenariat solide

Il faut noter qu’auparavant, c’est l’Ambassadeur des Etats-Unis au Niger qui a pris la parole pour une brève présentation de l’Ambassadrice Linda Thomas-Greenfield, qui occupe en réalité et selon ses mots, « le plus haut grade d’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique » mais aussi « une fonctionnaire distinguée ayant plus de trois décennies d’expérience au service des Etats-Unis et une spécialiste de l’Afrique ». Selon SE. Eric P. Whitaker, c’est la deuxième haut fonctionnaire de l’Administration Biden-Harris à se rendre au Niger, et cette visite est la deuxième des trois escales qu’elle va faire sur le continent. Selon les explications du diplomate américain, en plus de ses activités dans le cadre de la mission du Conseil de sécurité au Niger, l’Ambassadrice Thomas-Greenfield a décidé de prolonger son séjour dans le pays afin de s’entretenir avec les plus hautes autorités du pays. « Elle l’a fait parce que le Niger est un partenaire, un allié important et un pays ami qui compte pour les Etats-Unis», a souligné l’ambassadeur américain.

Au cours de sa visite, l’Ambassadrice des USA aux Nations Unies s’est également entretenue avec le chef de la diplomatie nigérienne, M. Hassoumi Massaoudou, ainsi que le ministre de la Défense nationale, M. Alkassoum Indatou. « Nos discussions ont porté sur des sujets d’intérêts mutuels dans le cadre de l’approche 4D de l’Ambassade américaine au Niger : Diplomatie, Développement, Démocratie et Défense », a mis en exergue SE. Eric P. Whitake pour qui, « la visite de l’Ambassadrice Thomas-Greenfield est un signal fort de notre partenariat dans lequel je continue à croire que le Niger se lève ».


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut