Politique › Sécurité

L’Etat islamique revendique l’attaque de Tongo Tongo

(c) Droits réservés

La province de l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest a revendiqué jeudi l’embuscade contre un convoi militaire qui a causé la mort de 28 soldats nigériens.

Le groupe terroriste dénommé La province de l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest a revendiqué jeudi, 16 mai, l’embuscade contre un convoi militaire qui a causé la mort de 28 soldats nigériens. L’une des plus lourdes attaques enregistrée par l’armée nigérienne. L’attaque s’est produite mardi près de la frontière malienne dans la région de Tillabéri (ouest du Niger), près du village de Tongo Tongo où quatre soldats américains et cinq militaires nigériens étaient tombés dans une embuscade en 2017.

Selon le ministère nigérien de la Défense, les soldats nigériens étaient en patrouille lorsqu’ils ont été attaqués par des assaillants lourdement armés qui ont fui vers la frontière après l’assaut. Sur son site de propagande SITE, l’Etat islamique confirme cette version et affirme par ailleurs avoir mené une autre attaque meurtrière, plus tôt dans la semaine, contre une prison. Lundi, le ministre nigérien de l’Intérieur affirmait sur son compte Twitter que les forces de sécurité avaient repoussé une attaque contre la prison de haute sécurité de Koutoukalé” (à 50 km au nord de Niamey), où sont détenus de nombreux djihadistes.

Ces dernières attaques viennent en tout cas souligner les défaillances sécuritaires auxquelles est confronté le Niger, mais aussi plusieurs pays du Sahel, alors que la nébuleuse djihadiste s‘étend sur toute la bande du Sahel jusqu’au Nigeria et au Cameroun. En dépit de la présence des forces françaises, américaines et onusiennes et de la mise sur pied de la force régionale du G5 Sahel, la région a connu une recrudescence d’attaques djihadistes ces derniers mois. Coïncidence ou non, les récentes attaques surviennent après la sortie en vidéo du chef de l’EI, Abu Bakr al-Baghdadi, qui a explicitement appelé ses partisans à intensifier les attaques contre la France et ses alliés dans la région du Sahel.

Source : Africa News

Commentaire

À LA UNE
Polls

How Is My Site?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut