Politique › Institutionnel

Lutte contre le terrorisme : le Niger demande un appui plus important de l’UE

Pas d'image

Le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Mohamed Bazoum a sollicité une aide plus appuyée de l’Union Européenne le 24 mai dernier.

Le gouvernement réclame un plus grand appui de l’Union européenne dans la lutte contre les menaces terroristes qui affectent le Niger. S’exprimant lors la 9e réunion du Comité de pilotage de la mission Eucap-Sahel Niger à Niamey vendredi dernier, le ministre nigérien de l’Intérieur et de la sécurité publique, Mohamed Bazoum, a appelé l’UE «à poursuivre et à renforcer l’appui, déjà consenti, dans le domaine de la sécurité» au profit du Niger, «mais aussi à engager de nouvelles réflexions […] afin d’identifier d’autres approches susceptibles de nous aider à mieux combattre ce phénomène qui fragilise les efforts de développement et d’intégration de la zone sahélo-saharienne dans son ensemble».

« Nous assistons ces dernières semaines à une recrudescence des attaques terroristes, notamment au Niger, au Burkina Faso et au Mali», a déclaré Bazoum en ajoutant que «l’ampleur et la fréquence des attaques menées ces dernières semaines dans la région du Sahel nous interpellent tous et méritent que tous les acteurs impliqués dans la lutte contre ce fléau s’engagent dans de nouvelles approches plus coordonnées et inclusives, pour mettre un terme à cette nébuleuse terroriste».

La cheffe de la délégation de l’Union européenne a réaffirmé l’engagement de l’instance à continuer d’œuvrer, à renforcer et à rendre plus efficace le partenariat entre les deux parties dans la lutte contre le terrorisme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaire

À LA UNE
Polls

How Is My Site?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut