Société › Société

Migration irrégulière : le Niger appelle à des solutions coordonnées de l’UEMOA

(c) Droits réservés

Le Niger, comme plusieurs autres pays du Sahel, est confronté au phénomène de la migration clandestine. Une situation qui nécessite une coordination des solutions au niveau sous-régional, selon les autorités.

Le Premier ministre nigérien Brigi Rafini a appelé lundi à des solutions coordonnées dans le cadre sous-régional pour combattre le phénomène de la migration irrégulière. Il a lancé cet appel lors d’une rencontre des médiateurs des pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) à Niamey. Ladite rencontre servait de cadre à des réflexions sur les enjeux de la migration irrégulière.

« La question de la migration irrégulière est l’une de celles qui appellent nécessairement des solutions coordonnées dans le cadre sous-régional. Elle est l’une des questions qui se posent avec acuité à la communauté des Nations. Elle tend à déborder le cadre juridique existant et les capacités de réaction de nos Etats », a estimé M. Rafini », déclare Brrigi Rafini.

Il a rassuré que dans le cas du Niger, le pays est très en pointe dans le cadre de cette lutte, à travers notamment son adhésion à la convention des Nations Unies contre la criminalité transfrontalière organisée.

Lire aussi : Migration irrégulière : le Niger lance son projet de monitoring des flux migratoires 


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut