International › AFP

Mort de Mamadou Barry en France , un suspect interpellé

L’enseignant-chercheur guinéen, roué de coups à Rouen vendredi soir, a succombé samedi à ses blessures. Ses proches dénoncent un crime raciste.

Le suspect est âgé de 29 ans et de nationalité turque, ont indiqué des sources policières à l’AFP. L’homme aurait en outre des antécédents psychiatriques et serait connu pour des problèmes de stupéfiants.

Il aurait été retrouvé grâce à la vidéo-surveillance et à l’audition de témoins.
L’audition du suspect devrait permettre d’en savoir plus sur le motif de l’agression.

Selon des témoins, il aurait crié « sales noirs, on va vous niquer ce soir ». C’est indéniablement un crime raciste, affirme l’avocat de la famille, qui souligne aussi la violence de l’attaque,puisque Mamadou Barry aurait été battu à coups de poings et de bouteille. En revanche « rien ne permet d’établir que c’est en lien avec la finale de la CAN », précise Maître Haddad.

La famille appelle à ne pas faire d’amalgame

En effet, dès l’annonce de la mort de Mamadou Barry et malgré les appels de ses proches à ne pas faire d’amalgame, certaines personnalités ou quidams avaient pointé du doigt les supporters de l’Algérie, l’agression ayant eu lieu 20 minutes avant la finale de la Coupe d’Afrique des nations entre le Sénégal et l’Algérie.

S’il est désormais établi que le suspect n’est pas algérien, il reste possible que le football ait servi de prétexte à l’agression. Outre que les propos attribués au suspect pourraient faire référence au match, l’homme portait alors le maillot d’un club d’Istanbul.

Toutefois, certaines sources affirment qu’il aurait des antécédents psychiatriques. Il faut donc attendre la suite de l’enquête.



Commentaire

À LA UNE
Retour en haut