International › APA

Niger : 127 millions de dollars pour désenclaver l’Est du pays

Le financement de la Banque africaine de développement (Bad) est composé d’un prêt de 71 millions de dollars et d’un don de 56,8 millions de dollars.Ouvrir le champ des possibles. Tel est l’objectif de la Banque africaine de développement (Bad) à travers le projet de désenclavement des zones de production agropastorales situées à l’Est du Niger, frontalier du Nigeria.

L’appui financier a été approuvé, mercredi dernier, à Abidjan, en Côte d’Ivoire, par le Conseil d’administration du Fonds africain de développement, le guichet concessionnel du Groupe de la Bad.

« Ce projet, attendu depuis plus d’une dizaine d’années, est l’une des priorités contenues dans la stratégie nationale de transport. Il est conçu avec une approche intégrée afin d’apporter une réponse globale aux défis majeurs des populations, particulièrement les plus vulnérables », a déclaré Marie Laure Akin Olugbade, directrice de la Bad pour l’Afrique de l’Ouest.

En outre, a-t-elle expliqué, les futures infrastructures contribueront à « la valorisation des richesses et opportunités qu’offre la région, ce qui permettra d’amplifier son impact sur le développement, d’améliorer la résilience des populations et de contribuer par la croissance induite à la transformation du milieu rural ».

Le projet, concernant les communes de Hamdara, Wacha et Dungass dans la région de Zinder, vise principalement l’aménagement et le bitumage de 110 kilomètres de route. Il devrait réduire le temps de parcours le long de cet axe très emprunté par les poids lourds.

D’après la Banque africaine de développement, la création d’environ 60.000 emplois directs et indirects est attendue pendant la phase de construction de ce tronçon. Parallèlement, des aménagements connexes seront réalisés.

Il s’agit notamment de « la réhabilitation et la construction d’infrastructures socioéconomiques, la construction de 150 kilomètres de pistes rurales et cinq kilomètres de voiries à Dungass », a précisé l’institution financière panafricaine.

Enfin, le projet est censé soutenir les chaînes de valeurs agropastorales (construction de maison des paysans et de parcs de vaccination du bétail, installation d’unités de laiterie, fournitures d’intrants et de petits équipements de production agricole etc.) et d’accroître les accès aux services sociaux de base (réhabilitation/construction de centre de santé).


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut