› Politique

Niger : des ambitions présidentielles pour le général Salou Djibo?

Volontairement écarté de l’armée, les spéculations vont bon train sur les intentions politiques de Salou Djibo pour 2021.

 Au Niger, le général Salou Djibo a été mis à la retraite d’office et radié des rangs de l’armée. C’est lui qui a dirigé la transition militaire de 2010 à 2011. Il aurait lui-même formulé cette demande auprès de la hiérarchie militaire. Cette demande survient à deux ans des élections présidentielles et ravive le débat sur ses ambitions politiques et l’existence d’un éventuel pacte passé avec l’actuel président Mahamadou Issoufou.

Tombeur du président Mamadou Tandja en février 2010, le général de corps d’armée Salou Djibo aurait-il des ambitions présidentielles ? C’est la question qui tourne au sein de l’opinion publique nigérienne.

Un deal avec Mahamadou Issoufou ?

Le général a en effet demandé à la hiérarchie militaire de le mettre en retraite d’office sans avancer une quelconque raison.

Cette décision relance le débat sur un prétendu accord secret signé entre lui et l’actuel président de la république Mahamadou Issoufou, que le général aurait aidé à accéder à la magistrature suprême.

 Cet accord avait été révélé pour la première fois par le chef de file de l’opposition en exil Hama Amadou.

Pour les partisans de ce dernier, comme Seyni Yacouba, l’histoire donne raison à Hama Amadou :

« Politiquement, quand Hama Amadou parle, il sait de quoi il parle. Hama l’a dit et nous avons cru que le deal existe bel et bien entre le général Salou et Mahamadou Issoufou. Sinon comment comprendre qu’un jeune général avec toutes ses étoiles demande un beau matin sa mise à la retraite? »

Un nouvel échiquier politique au Niger ?

Lorsque Hama Amadou a révélé pour la première fois le deal, l’affaire a fait grand bruit et a été reprise par la presse nigérienne. Le bi-hebdomadaire L’événement a enquêté sur la question.

Pour Moussa Aksar, directeur de publication du journal, les choses semblent se préciser :

 « Plusieurs sources font état du fait que le général Salou risque de se présenter à l’élection présidentielle de 2021. On peut aussi préciser quelles sont les chances de Salou. On sait qu’il a beaucoup épaulé l’actuel président de la République pour qu’il accède au pouvoir. Le parti au pouvoir lui est redevable. Il faut le dire clairement : le général Salou ne part pas à la retraite pour aller cultiver son champ. »

Si les ambitions du général se concrétisent, elles risquent de modifier la carte politique du Niger alors que le parti du président Mahamadou Issoufou a déjà investi son candidat. Il s’agit de Mohamed Bazoum, ministre de l’Intérieur et président du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme.

 Source : Deutsche Welle

Commentaire

À LA UNE
Polls

How Is My Site?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut