› Politique

Niger : Du matériel militaire pour aider le Niger à mieux lutter contre le terrorisme au Sahel

Attaque terroriste à Tchiambangou (Tillabéri) : 40 terroristes neutralisés, 4 militaires et 5 civils tués, 3 soldats blessés
Des mitrailleuses lourdes et des véhicules tout-terrain… du matériel militaire offert par la France pour aider le Niger à combattre les groupes terroristes qui mènent des attaques au Sahel.

Vingt-huit pick-up militaires légers de type « Masstech » et 71 mitrailleuses lourdes 12-7 ont été reçus par le Niger et sont destinés au bataillon spécial d’intervention situé à Dosso, dans le sud-ouest du pays. Le ministre nigérien de la Défense  Alkassoum Indatou a salué « la participation » de la France « à la montée en force » de l’armée du Niger « dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière ».

Le pays est frappé depuis plusieurs années par des attaques meurtrières de groupes jihadistes, notamment dans l’ouest proche du Mali, où le groupe Etat islamique est présent, et dans le sud-est riverain du Lac Tchad et du Nigeria, devenu un repaire du groupe Boko Haram et de son rival et dissident Iswap (Etat islamique en Afrique de l’Ouest). Le président nigérien, Mohamed Bazoum, a récemment déploré que son pays, voisin de la Libye, « se situe dans l’épicentre du périmètre où sévit le terrorisme: à la frontière des deux grands foyers originels que sont le nord-Mali et le bassin du lac Tchad ».

Du soutien

Pour faire face à cette situation, selon le site DW. com, Niamey bénéficie notamment du soutien, logistique et en matière de formation des pays occidentaux en l’occurence la France. Grâce à un soutien de l’Allemagne, il a par ailleurs inauguré mi-juillet à Tillia, dans la région de Tahoua (ouest proche du Mali), un centre d’entraînement de ses forces spéciales anti-jihadistes. Le centre de commandement de la task force européenne Takuba, composée de troupes d’élite pour former des militaires au combat, sera par ailleurs prochainement installé à Niamey.

Le Niger prend ainsi de plus en plus de place auprès de ses partenaires internationaux notamment la France au moment où les relations de ce dernier avec le Mali semblent se tendre au jour le jour.

Pour Seidik Abba journaliste et écrivain, spécialiste des questions sécuritaires, même si le Niger devient de plus en plus l’épicentre de la lutte contre le terrorisme au Sahel, cela ne doit pas faire oublier que la réponse doit être régionale car la menace terroriste touche plusieurs pays et est donc régionale.


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut