› Eco et Business

Niger : La mise en eau du barrage de Kandadji fixée à 2025

ÉQUIPER LA CENTRALE HYDROÉLECTRIQUE DU BARRAGE DE KANDADJI
Situé à 180 kilomètres au nord de Niamey, il est programmé dès les années 70.

 

 

Le Niger aura son premier barrage hydroélectrique, le barrage de Kandadji. Il rendra possible la création de 45 000 hectares de surfaces irriguées. Programmé dès les années 70, ce barrage est situé à 180 kilomètres au nord de Niamey. Il permettra au Niger de s’affranchir de sa dépendance énergétique vis-à-vis du Nigeria. A peine 15% des 21 millions de Nigériens ont accès à l’électricité, selon la Société nigérienne d’électricité (Nigelec).

Ce projet de 740 milliards de F CFA avec sa digue de 28 mètres de haut et ses 8,5 kilomètres de long aura une capacité de retenue de 1,5 milliard de mètres cubes. Une centrale de 130 mégawatts verra le jour, ce qui permettra au Niger de s’affranchir de sa dépendance énergétique vis-à-vis du Nigeria voisin.

Notons que le rêve de ce barrage de Kandadji sur le fleuve Niger, dans l’extrême Ouest du pays, date des années 70. Suite à une terrible famine, le général-président Seyni Koutché (1974-1987) avait envisagé à l’époque de doter le pays d’un barrage hydroélectrique de grande envergure. Et tous les chefs d’Etat qui lui ont succédé ont fait de cette infrastructure une priorité, mais le barrage n’a jamais vu le jour.

Une première pierre a bien été posée en 2008 sous la présidence de Mamadou Tandja, mais l’instabilité politique des années qui ont suivi a mis un coup d’arrêt au projet. D’abord confiés à la société russe Zaroubegevodstroï (ZVS), les travaux sont désormais opérés par l’entreprise chinoise Gezhouba Group Company Limited.

Déjà maintes fois repoussée – d’abord à 2016 puis à 2023 –, la date de mise en eau est désormais fixée à 2025 selon les autorités, après de nouveaux retards dus à la pandémie de Covid-19.

7000 personnes déjà relogées

Le financement du barrage est assuré par la Banque mondiale, la Banque africaine de développement et l’Agence française de développement. 50 000 personnes devront être déplacées, mais 7 000 ont déjà été relogées, assure l’Agence du barrage de Kandadji (ABK).

Le barrage régulera également le Niger, troisième fleuve d’Afrique qui traverse le pays sur 550 kilomètres et alterne entre baisse de son débit et crues mortelles chaque année.


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut