International › APA

Sommet UE-UA: vers un partenariat renouvelé (déclaration conjointe)

Le 6ème Sommet Union Africaine-Union Européenne a clos ses travaux, vendredi à Bruxelles, par l’adoption d’une déclaration conjointe prônant un partenariat renouvelé dans différents domaines, tels que la sécurité et le développement durable. »Conscients des possibilités et des défis communs sans précédent et toujours plus nombreux, les dirigeants de l’UE et de l’UA adhèrent à une vision commune d’un partenariat renouvelé pour construire un avenir commun, en tant que partenaires et voisins les plus proches », peut-on lire dans la déclaration.

Pour les chefs d’Etat et de gouvernements de l’UE et de l’UA, cette vision commune vise à « consolider un partenariat renouvelé pour la solidarité, la sécurité, la paix, le développement économique durable et inscrit dans la durée et la prospérité » pour les générations futures et réunissons les peuples, les régions et les organisations.

« Ce partenariat renouvelé aborde tant les perspectives et les défis immédiats que les possibilités à long terme offertes par notre coopération », ont-ils souligné dans la déclaration.

L’accès équitable aux vaccins constitue le premier défi. « Ensemble, nous soutiendrons les mécanismes locaux et régionaux de passation de marchés, ainsi que l’attribution et le déploiement de produits médicaux », ajoutent-ils.

En effet, l’UE réaffirme qu’elle est déterminée à fournir à l’Afrique au moins 450 millions de doses de vaccin, en coordination avec la plateforme de l’équipe spéciale pour l’acquisition de vaccins en Afrique (AVATT), d’ici la mi-2022. En mettant plus de 3 milliards de dollars (soit l’équivalent de 400 millions de doses de vaccin) à la disposition du mécanisme COVAX et des efforts de vaccination sur le continent africain, l’Équipe Europe contribue à cet objectif et complète les actions de cette équipe spéciale, selon le déclaration conjointe.

Pour accélérer le rythme de la vaccination, l’Équipe Europe mobilisera 425 millions d’euros. Un montant destiné à « soutenir la distribution efficace de doses et la formation des équipes médicales, ainsi que pour renforcer les capacités d’analyse et de séquençage ».

Par ailleurs, la déclaration conjointe a souligné l’importance d’un partenariat renforcé et réciproque dans le domaine de la migration et la mobilité, ainsi que la nécessité de continuer à traiter tous les aspects des flux migratoires et de mobilité de manière intégrée, globale et équilibrée dans un esprit de responsabilité et d’engagement communs.

Les chefs d’État et de gouvernement ont réitéré l’importance d’une action conjointe et le renforcement des capacités, y compris avec des institutions africaines dédiées, particulièrement l’Observatoire africain des Migrations, pour prévenir la migration clandestine, renforcer la coopération contre la contrebande et la traite des êtres humains, ainsi que soutenir une gestion renforcée des frontières et obtenir des améliorations effectives en matière de retour, de rapatriement et de réintégration.

Ils se sont également engagés à combattre les flux financiers illicites (FFI) et à lutter contre l’érosion de la base d’imposition et le transfert de bénéfices (BEPS), ainsi qu’à coopérer en matière de transparence fiscale. Mieux encore, les chefs d’État et de gouvernement ont confirmé un paquet d’investissements Afrique-Europe d’au moins 150 milliards d’euros répartis sur sept ans. Ces financements vont aller dans des secteurs clés comme la santé et l’éducation.


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut