International › APA

Transition au Burkina: Damiba s’engage à respecter le calendrier

En visite d’amitié et de travail, en Côte d’Ivoire, Paul-Henri Damiba s’engage à organiser des élections pour un retour à l’ordre constitutionnel au Burkina Faso.Le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, président de la transition et chef de l’Etat du Burkina Faso a, à l’issue d’une audience avec Alassane Ouattara, ce lundi, témoigné de la gratitude pour l’accompagnement, dont il a bénéficié depuis l’avènement du 24 janvier 2022.

« Vous avez personnellement accompagné et soutenu les efforts auprès de la Cedeao (dans la crise que traverse le Burkina Faso) et dans le processus de recréer une meilleure cohésion sociale au niveau du pays », a dit le président burkinabè.

Il a, ensuite, indiqué que le Burkina Faso allait « s’appuyer sur l’expérience de la Côte d’Ivoire en matière de cohésion pour davantage ramener un peu d’accalmie » dans son pays.

Le chef de l’Etat burkinabè a également partagé les préoccupations sécuritaires au niveau de son pays et rassuré que « les engagements pris au niveau de la Cedeao et de la communauté internationale seront respectés » dans le cadre de la transition au Burkina Faso.

Cela, poursuivra-t-il, devrait permettre de « ramener un peu plus de stabilité au niveau de l’intérieur du pays et d’organiser les élections pour un retour à un ordre constitutionnel ». Tel était le message qu’il était venu, sa délégation et lui, porter à M. Alassane Ouattara.

« Soyez rassuré par les engagements pris par le Burkina Faso auprès de la Communauté internationale », a insisté le président du Burkina Faso, qui effectue sa deuxième visite officielle hors du pays après le Mali, samedi.   

« Au niveau de la Cedeao, nous avons considéré que le Burkina faisait beaucoup d’efforts et devait continuer d’être soutenu et que nous devrions faire en sorte que vous puissiez établir un calendrier de la transition qui soit raisonnable et c’est ce que vous avez fait », a dit M. Ouattara  

Pour M. Ouattara « la fin de ce processus doit être des élections démocratiques, le moment venu, et nous vous faisons confiance quant à votre décision de respecter les engagements que vous avez pris avec les organes de la Cedeao ».

« La Côte d’Ivoire sera toujours en soutien à vos efforts », a-t-il ajouté, exprimant par ailleurs la « compassion de tous les Ivoiriens concernant toutes les victimes avec la situation des groupes terroristes qui font beaucoup de dégâts au Burkina ». 

Il a félicité son hôte, le président burkinabè, pour tous les efforts qui sont faits pour maîtriser cette situation, faisant observer que les attaques terroristes concernent toute la sous-région et dans cet élan la Côte d’Ivoire continuera d’échanger les renseignements.

« Je voudrais vous dire aussi combien nous avons apprécié les initiatives en matière de dialogue et les initiatives de réconciliation », a-t-il déclaré. Pour lui, c’est un vecteur « important pour recréer la confiance entre les différentes populations dans un même pays ».

Le chef de l’Etat ivoirien a réitéré toute sa « disponibilité à reprendre et à renforcer la coopération économique et financière » entre les deux pays voisins, qui partagent des liens séculaires, dans le cadre de l’intégration sous-régionale.


Commentaire

L’Info en continu
  • Niger
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.10.2019

Les réserves naturelles de l’Aïr et du Ténéré

Grande aire protegée d’Afrique, les réserves contiennent principalement le massif de l’Aïr et une partie du désert de Ténéré, le fameux « désert des déserts…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal de Bangui et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut